Sélectionné pour vous :  Me Paul Yomba sur la destination inconnue de Claude Pivi : « Je prie qu’il ne revienne pas, je félicite son fils »

Mamou: 4 901 candidats dont 2 640 filles affrontent les épreuves du BEPC

Après l’examen d’entrée en 7ème année, ce vendredi, c’est au tour des candidats au Brevet d’étude du premier cycle d’affronter les sujets sur toute l’étendue du territoire national.

Dans la commune urbaine de Mamou, le lancement officiel des épreuves a eu lieu au lycée Elhadj Boubacar Doukouré en présence du Directeur de cabinet du gouverneur, du préfet, de l’inspecteur régional de l’éducation, du DPE et devant le superviseur régional dudit examen.

Venu à cet effet pour ce lancement officiel, le préfet de Mamou a prodigué de sages conseils aux candidats.

Pour colonel Mamady Diallo, le CEE qui s’est bien passé sans anomalies, le BEPC doit aussi en faire autant.

« Monsieur les responsables de l’éducation, j’ai l’insigne honneur de venir ce matin lancer les épreuves du Brevet d’étude du premier cycle. Donc j’invite tous les élèves de Mamou de se comporter très bien. Puisque depuis le début de l’année vous vous préparez. Ce n’est pas maintenant on se prépare. Je vous invite maintenant à prendre le sérieux pour ne pas qu’il y a de fausses notes à Mamou. Depuis qu’on a commencé avec le CEE, on n’a pas eu de problèmes. Donc je vous invite tous au sérieux et je vous souhaite bonne chance. Que Dieu vous aide et qu’il y ait 100% d’admis », conseil colonel Mamady Diallo préfet de Mamou.

L’inspecteur régional de l’éducation de Mamou a pour sa part, rassuré que toutes les dispositions prises sont observées pour le bon déroulement du BEPC dans sa juridiction.

« Cette année, l’inspection régionale de Mamou a enregistré 4 901 candidats dont 2 640 filles. Ils sont reçus dans 160 salles.

Sélectionné pour vous :  Me Paul Yomba sur la destination inconnue de Claude Pivi : « Je prie qu’il ne revienne pas, je félicite son fils »

Cette année, les dispositions sont prises pour que vraiment les examens se passent dans les meilleures conditions. Et exempt de toute fraude. Les conseils nécessaires ont été donnés, et tous les candidats, tous les examinateurs, c’est-à-dire les surveillants, les encadreurs, tout le monde vraiment observe ces règles, ces principes, ces restrictions par ce que le slogan tolérance zéro contre la fraude est appliquée sur toute la ligne. Et je souhaite vraiment plein succès à nos candidats », a lancé Amadou Soumah inspecteur régional de l’éducation à Mamou.

Il faut rappeler que le lancement officiel des épreuves était prévu à l’école primaire Elhadj Boubacar Biro Diallo. Mais pour faute de ne pas avoir chanté l’hymne national avec modestie, les autorités ont préféré le faire au lycée Doukouré.

 

 

Jacques Kamano pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...