Sélectionné pour vous :  Altercations suivies de mort d'hommes au quartier Nassouroulaye: voici le communiqué du Parquet de Dixinn (copie)

Guinée : où en est-on avec le Contrat de désendettement et de développement (C2D) ?

Dans le but de venir en aide à certains pays très endettés, les Institutions financières internationales ont mis en place un mécanisme dénommé Contrat de désendettement et de développement (C2D). En effet, la Guinée fait partie de ces pays qui bénéficient de ce mécanisme. C’est dans ce cadre que la 10e session de pilotage et de suivi du C2D s’est tenu à Conakry.

Le ministre guinéen de l’Économie et l’ambassadeur de France co-présidents du C2D en Guinée, ainsi que plusieurs autres ministres ont pris part à cette session :

« Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) est un mécanisme mis en place par les institutions financières internationales pour aider les pays très endettés à réduire leur dette extérieure et à financer des projets de développement. Il permet ainsi de réorienter les ressources financières vers des secteurs prioritaires tels que l’éducation, la santé, les infrastructures », précise d’entrée le service de communication du ministère guinéen de l’Économie et des Finances, avant de poursuivre :

« Lors de cette session, les représentants des départements ministériels bénéficiaires ont présenté les progrès réalisés dans la mise en œuvre des projets financés par le C2D. De nombreuses initiatives ont été mises en place pour améliorer les conditions de vie des populations, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. Les infrastructures ont également été développées, avec la construction de routes, d’écoles, d’hôpitaux. Cependant, des défis persistent. Les départements ministériels bénéficiaires font face à des contraintes budgétaires et à des difficultés dans la mobilisation des ressources. De plus, certains projets rencontrent des retards dans leur réalisation en raison quelquefois de problèmes logistiques. Les institutions partenaires à l’Ambassade de France et l’Agence Française de Développement (AFD) ont réaffirmé leur engagement envers les ministères bénéficiaires du C2D et ont promis d’intensifier leur soutien. Elles ont souligné l’importance de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des ressources allouées. Des recommandations ont été formulées pour renforcer les mécanismes de suivi et d’évaluation des projets, afin d’assurer leur efficacité et leur impact sur le développement de la Guinée », pouvait-on lire dans le compte-rendu.

Sélectionné pour vous :  Ousmane Gaoual à la place de Cellou Dalein Diallo à l'UFDG ? La cinglante réplique de Dr. Fodé Oussou Fofana 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Tél. : 627 56 46 67 / 660 23 01 03

E-mail : souaremohamedlamine56@gmail.com

Laisser une réponse
Share to...