Sélectionné pour vous :  Négociations tripartites: les discussions entre mouvement syndical et partonat renvoyées en 2024

Premier ministre Bah Oury: « Aujourd’hui, celui qui cultive le manioc devient riche sans trop se fatiguer »

Vraisemblablement, le Premier ministre chef du gouvernement incite les uns et les autres à se lancer dans la culture du manioc. Selon lui, c’est bien possible de s’enrichir dans la culture du manioc sans pour autant fournir beaucoup d’efforts. Il l’a dit mercredi lors du lancement de la première édition des états généraux de l’Agriculture.

Pour Amadou Oury Bah, « utilisons nos potentialités minières et développons notre Agriculture et le secteur de l’Élevage. Personnellement, je milite pour le manioc. Le manioc n’est pas compliqué à travailler. N’est-ce pas? Les feuilles pour faire la sauce, les racines pour la consommation que ça soit cru, en farine, ça change notre mode de consommation. Aujourd’hui, celui qui cultive le manioc tu deviens riche sans trop se fatiguer. Bien entendu le travail de la terre, c’est toujours fatiguant. Mais, c’est pour dire qu’en Guinée, nous marchons sur l’or, nous regardons le ciel pour dire à Dieu de nous aider à sortir de la pauvreté alors que nous sommes en train de marcher sur l’or », explique le Premier ministre.

« Le monde rural doit être encouragé, épaulé. Et toutes les stratégies politiques et institutionnelles, c’est d’impliquer davantage ce secteur à se sentir partie prenante. L’État doit encourager, mais les vrais acteurs, c’est les secteurs privés. Il faut que de ce point de vue, l’État cesse de tout faire. Nous ne pouvons faire que ce que nous devons obligatoirement faire », a-t-il dit.

Ibrahima Camara pour siaminfos.com

622750332

Sélectionné pour vous :  Kassory Fofana auditionné sous soins intensifs : « Nous avons constaté que son rythme cardiaque est entre 89 et 95 par minute » (avocat)
Laisser une réponse
Share to...