Sélectionné pour vous :  Cas des nouvelles recrues exclues des centres d'instruction: « On ne vient pas dans l’armée parce qu’on n’a pas de boulot...» (Idiamin)

Deuxième jour de grève à Kindia : écoles, banques et gare routière toujours fermées

La grève générale et illimitée déclenchée par le mouvement syndical guinéen, s’est poursuivie ce mardi, 27 février 2024, en Guinée. A Kindia, les consignes données par le mouvement syndical ont été respectés dans plusieurs secteurs d’activités. Pour cette deuxième du grève, écoles, banques et gare routière sont restées fermées.

Fatoumata Kanté, directrice des études de l’école primaire Kindia 2 a donné quelques détails : « Les élèves ne sont pas venus et les enseignants aussi la même chose. Pratiquement, je suis seul ici. j’ai ouvert les classes, je suis restée un peu ensuite, j’ai fermé et je rentre chez moi parce que c’est la grève. Je demande aux autorités de trouver une issue favorable avec le syndicaliste à fin que les enfants reprennent les cours », nous-a-t-elle confié.

Dans le secteur du transport, la grève est aussi observée. À la place des véhicules, c’est les motards qui transportent les passagers pour Conakry. Abacar Diakité, secrétaire administratif du syndicat des transporteurs et mécanique générale de Kindia a livré quelques détails :

« Nous avons reçu des instructions fermes de nos chefs hiérarchiques. Depuis 6h, nous sommes sur pied, il y a les chauffeurs, les passagers, mais pas de déplacement aucun chauffeur ne charge ici. Nous avons donné des consignes aux chauffeurs de ne pas voyager jusqu’à ce que nos chefs nous demandent d’ouvrir la gare routière », a-t-il déclaré.
Le secteur bancaire a été touché aussi par cette grève. Rencontré devant une banque de la place, Ousmane Lansana Touré, enseignant a indiqué :

« J’étais venu voir s’il y a eu le virement pour que je puisse récupérer mon salaire mais malheureusement tout est fermé. Les syndicalistes devraient attendre la paie avant de déclencher la grève. Mais de toute façon, nous sommes de cœur avec le mouvement syndical. Je pense que le gouvernement guinéen doit négocier avec le mouvement syndical pour éviter le pire », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Recrutement dans l'armée à Kankan : 175 recrues renvoyées du camp Soundjata Keita

Cependant, la circulation est restée fluide. Les boutiques et magasins sont aussi ouverts.

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...