Sélectionné pour vous :  Décision de renoncer aux arriérés de salaire par les contractuels : N'valy Condé décèle une incohérence dans la démarche de la coordination nationale 

Guinée : un guide pour l’accès à la justice pour les citoyens élaboré et rendu public

L’accès à la justice pour les citoyens en cas de violations de leurs droits devient une préoccupation pour les défenseurs des droits de l’homme. Nombreux citoyens guinéens, notamment ceux lambda ne connaissent pas les voies à utiliser pour réclamer justice. Pour remédier à cette situation, la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale (CGCPI) a élaboré un guide à cet effet.

Ce « guide pour l’accès à la justice guinéenne en cas de violations des droits de l’homme » a été publié ce mercredi, 20 septembre 2023 à la Maison de la presse de conakry. C’était en présence des représentants du Barreau, des huissiers de justice, de l’avocat sans frontières, entre autres.

Dans sa communication, Maître Hamidou Barry, avocat et président de la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale a expliqué d’où est partie l’idée de la rédaction de ce guide juridique à l’intention des citoyens.

« Nous avons constaté qu’un nombre important de citoyens ne connaissent pas leurs droits fondamentaux. C’est pourquoi nous avons élaboré ce guide pour leur permettre de s’approprier de certains aspects. Et le guide est divisé en deux grandes parties. La première partie, nous avons présenté de façon sommaire les instruments juridiques nationaux et internationaux de protection des droits de l’homme. La seconde, nous avons présenté l’organisation judiciaire mais surtout nous avons mis l’accent sur les modes de saisine dans toutes les matières et les délais », a-t-il expliqué.

Dans ce guide, les différents modes de saisine de la Cour de justice de la CEDEAO, ainsi que ceux de la Cour pénale internationale sont abordés. La loi sur l’aide juridictionnelle aussi y figure. Aux dires de Maître Hamidou Barry, ce document permettra aux citoyens de savoir comment engager ds procédures devant les services de sécurité et les différentes juridictions.

Sélectionné pour vous :  Décision de renoncer aux arriérés de salaire par les contractuels : N'valy Condé décèle une incohérence dans la démarche de la coordination nationale 

« Il faut savoir quand aller en justice quand vous êtes victime. Si vous connaissez déjà comment aller à la police ? Comment allez à la gendarmerie ? C’est bien. Parce qu’eux ils ont été formés dans le respect, la courtoisie et la modération. Et si vous ne savez pas comment aborder un commissaire de police ou un agent de la gendarmerie, il risque d’avoir des discussions inutiles. Donc, ce guide permet aux citoyens de connaître tous ces détails et il est élaboré en français facile », a-t-il déclaré.

 

Bien qu’en français facile, ce guide juridique pourrait être traduit dans les différentes langues nationales du pays à l’avenir pour impacter beaucoup plus les citoyens.

« Si nous avons les moyens, parce que comme le dit le bâtonnier par intérim, c’est un test. Si on réussit, on va le traduire en langues nationales. Et le guide sera en français, en Sosso, en Maninka, en Poular…», a rassuré le président de la Coalition Guinéenne pour la Cour pénale internationale.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...