Sélectionné pour vous :  La présidente du Conor sur l'organisation de la CAN 2023 : « Pour que la Guinée soit prête, il faut... »

Rentrée scolaire 2023-2024- : À Boké, certaines écoles se trouvent dans un état piteux

En Guinée, la reprise effective des cours dans les différents établissement du secondaire est prévue le 03 octobre 2023. A deux semaines de cette reprise officielle, l’heure est aux préparatifs.

Dans la commune urbaine de Boké, les responsables des différents établissements s’activent dans les préparatifs pour une rentrée scolaire réussie. Seul bémol, la plupart des écoles publiques sont loin d’être prêtes pour accueillir les apprenants.

Au collège Filira, le constat est alarmant. Les murs sont lézardés, des table-bancs usés et éparpillés çà et là, des plafonds troués, c’est le bazar total, regrette le responsable des études:

« Nous somme écœurés de voir cet établissement dans cette situation à quelques jours du démarrage des cours. Mais nous ne pouvons rien. Quand même, les enseignants sont prêts et s’apprêtent à recevoir les élèves. Rien à dire, notre détermination ne faiblira pas », a dit Mamadi Dabo, visiblement plus que déçu de ce désordre auquel il doit s’adapter malgré lui.

Ici, depuis que le collège a été ravagé en 2022 par un incendie d’origine inconnue, il n’a pas de direction. Les responsables se partagent un local qui abritait l’infirmerie. Et, le chargé à l’orientation de l’école se dit très préoccupé par cette situation:

« L’incendie avait décimé tous les documents du collège, y compris les livrets. Les jours qui ont suivi cet épisode sombre de notre établissement, je suis en train de me battre pour reconstituer les documents. Mais, c’est difficile car nous n’avons même pas de bureau. Honnêtement, cela me préoccupe à plus d’un titre », a laissé entendre explique Moussa Boké Conté.

Sélectionné pour vous :  Guinée : des journalistes formés en technique d'investigation et couverture des élections

Au lycée Yomboya, la situation est un peu mieux par rapport aux autres écoles de la ville de Boké. La cour est en cours de nettoyage, les salles de classes présentent une image plus ou moins acceptable, selon le proviseur.

« Comme vous pouvez constater, une partie de la cour est propre et le reste le sera avant le jour-j. Tous les professeurs ont leurs emplois du temps et les salles de classe seront bientôt nettoyées. Je crois qu’ici, on a moins de problème contrairement aux autres écoles de Boké », a-t-il indiqué.

Outre le manque de table-bancs et l’état de dégradation des infrastructures scolaires publiques, la menace de boycott des enseignants contractuels communaux qui plane sur l’éducation guinéenne et la crise sociopolitique que traverse le pays risquent de perturber la reprise effective des cours dans le pays.

 

Boké, Bailo Bah pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...