Sélectionné pour vous :  Prévention des inondations à Conakry : Mamadi Doumbouya donne des instructions à ses ministres 

Le SG par intérim du PDG descend Cellou et Sidya sur le « putsch » déjoué : « Qu’ils assument leur mauvaise gouvernance trempée dans la gabegie financière »

Depuis l’apparition d’un officier guinéen reconnaissant avoir tenté de renverser le chef de la junte, des spéculations vont bon train dans le pays. Aux dires de certains leaders politiques comme Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo, il s’agit d’un putsch monté de toutes pièces. Dans une sortie chez nos confrères de la RFI, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a comparé le prétendu coup d’État aux « faux » complots dont était victime le régime de feu Ahmed Sékou Touré.

Comment il fallait s’y attendre, la réaction de celui qui dirige aujourd’hui de façon intérimaire le Parti Démocratique de Guinée (PDG) ne s’est pas fait attendre. Oyé Béavogui, puisqu’il s’agit de lui, envoie une pique aux deux anciens Premiers ministres : « À travers la réaction obscène de Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, la jeunesse guinéenne se rend compte aujourd’hui que ce sont eux les adeptes de la cinquième colonne en Guinée, ce sont eux les partisans de la ligne apatride. C’est regrettable qu’un Cellou Dalein Diallo se permettre de baver sur le régime du Président Ahmed Sékou Touré qui fût en quelque sorte son tuteur à Conakry. L’ingrat, ne fait-il pas exprès ? », s’interroge-t-il avant de poursuivre :

« En tant qu’héritier du Président Ahmed Sékou Touré, Responsable et Serviteur Suprême du Peuple, nous assumons entièrement la lutte permanente contre les traîtres et réactionnaires contre la patrie, nous assumons fièrement la réaction du Peuple militant de Guinée contre les adeptes du complot permanent, aucune action de la révolution n’a été de trop pour la sauvegarde de notre souveraineté, notre dignité et notre indépendance. S’ils ont l’audace de dire la vérité à la Jeunesse guinéenne, qu’ils assument leur mauvaise gouvernance trempée dans la gabegie financière et dans le détournement de nos deniers publics. S’ils ont le courage de dire la vérité au Peuple, que ces prédateurs économiques assument avoir parrainé le fameux programme d’ajustement structurel en Guinée », a-t-il dénoncé avant d’enfoncer le clou plus haut :

Sélectionné pour vous :  Journée internationale des droits de l'homme : ce que les organisations guinéennes de défense des droits humains demandent aux autorités (déclaration)

« Cellou Dalein et Sidya… Jeunes de Guinée, c’est ce programme qui a liquidé l’enseignement supérieur de notre pays, ce programme a tué l’éducation nationale, ce programme a bafoué notre programme d’industrialisation plus loin, ce programme visait à compromettre même notre souveraineté monétaire, symbole de notre indépendance chèrement acquise. Le manque de conscience politique et patriotique de ces deux leaders n’est plus à démontrer. Ils font partie de ces cadres qui ont dérouté la Guinée sur la voie « vraie du développement » durable et harmonieux. Que Cellou et Sidya retiennent pour le restant de leur vie que le complot permanent contre notre souveraineté, notre République demeure vraie pour tous les patriotes », dit-il.

Par ailleurs, Oyé Béavogui est revenu sur un certain nombre de faits au temps de Sékou Touré : « Entre autres, qu’ils aillent s’informer : sur les révélations et avoeux dans le Complot Plan Aliby (1959), du complot intérieur (Saïd Saoul 1959), de l’opération persil (Souleymane Baldé, dépôt d’armes à kedougou), du complot des enseignants (Jean Faraguet Tounkara 1961), du complot Charogne(1960), du complot petit Touré (1965), du complot Kaman Fodeba (1969), de la tentative d’assassinat du Président Ahmed Sékou Touré (1969), de l’agression imperialo-portugaise(1970), de la 2eme tentative d’assassinat du Président Ahmed Sékou Touré (14 mai 1976), de l’attentat au Palais du Peuple (14 mai 1980), de l’explosion à l’aéroport Gbessia (22 février 1981), de l’affaire Karifa Doumbouya (28 janvier 1984)… ».

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...