Sélectionné pour vous :  Zoom sur Kerouané, ville de l'Almamy Samory: "Depuis l'indépendance notre ville historique n'a jamais connu de goudron"

Polémique autour du coût de rénovation de la résidence du PM : « Le gré à gré est un principe normal d’attribution du marché public », rétorque Ousmane Gaoual

Le week-end en Guinée a été marqué par la polémique autour de la rénovation de la résidence du Premier ministre. Dans un courrier qu’il a adressé au ministre de l’Économie et des Finances, Dr Bernard Goumou a sollicité plus de 6 milliards de francs guinéens pour rénover, aménager et équiper la résidence du PM. Si de nombreux observateurs estiment que le coût est « exorbitant », le porte-parole du gouvernement pense le contraire.

Joint au téléphone ce lundi, 4 septembre 2023, Ousmane Gaoul Diallo n’a pas été tendre avec les détracteurs du patron du palais de la Colombe :

« Des propagandistes des réseaux sociaux avaient un week-end long parce qu’ils n’avaient rien à faire. Ils s’emparent des sujets qui ne valent pas la peine pour essayer de ternir l’image du gouvernement et du Premier ministre, ça n’a aucun sens. Qu’est-ce qui est choquant dedans quand on lit les différents commentaires, ils mettent en avant que c’est le fait que c’est du gré à gré et que le coût est exorbitant. D’abord, le gré à gré est une procédure légale, il faut arrêter de présenter ça comme si quand on fait du gré à gré on serait en opposition par rapport aux principes de la loi d’attribution des marchés publics. Le gré à gré est un principe normal d’attribution du marché public, il y a des dispositions qui l’encadrent, il y a des seuils auxquels on ne peut pas dépasser, donc il faut arrêter de présenter le gré à gré comme une violation de la loi », a-t-il martelé avant de poursuivre :

Sélectionné pour vous :  Un présumé voleur lynché à Labé : témoignage glaçant de son grand frère

« La deuxième chose, le prix de rénovation ce n’est pas le Premier ministre qui le fixe, il y a des études qui sont faites, il y a des structures qui sont chargées de faire ça pour évaluer le coût des travaux et qui le proposent à l’État. Et puis le Premier ministre est là en tant que responsable de cet édifice là. Si c’est une simple couche de peinture, oui la rénovation coûte cher mais il faut bien savoir qu’est-ce que ça englobe dans les détails quand on parle de rénovation. Ça ne repose sur rien du tout, je ne vais même pas rentrer dans les détails. Les contrats publics sont publics. Ceux qui estiment que c’est exorbitant doivent avoir au moins le détail de ce que ça englobe. On peut rénover des maisons à 18 millions de dollars ça dépend de ce que ça englobe. Les gens parlent d’un sujet qu’ils ne connaissent pas », a-t-il rétorqué chez nos confrères de FIM FM.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...