Sélectionné pour vous :  Pépé Francis Haba sur le cas Kassory: "Si son évacuation est nécessaire, même le procureur ne peut pas s'opposer"

Rafiou Sow sur l’intervention militaire au Niger : « La Guinée va enlever l’armée là où pour aller soutenir le Niger ?

Dans un communiqué rendu public dans la soirée de ce lundi, 31 juillet, la junte guinéenne a exprimé son soutien aux putschistes nigériens, qui ont renversé Mohamed Bazoum. Dans ce communiqué, le pouvoir de Conakry désapprouve l’option militaire proposée par la CEDEAO au Niger pour une restitution de pouvoir. Pour le moment face aux menaces de la CEDEAO, le CNRD dit s’abstenir d’appliquer ce qu’il qualifie de décisions illégitimes contre le Niger.
Interrogé à ce sujet par notre rédaction dans la matinée de ce mardi, 1er août 2023, Rafiou Sow leader du PRP (Parti du renouveau et du progrès), fait croire que la junte guinéenne au pouvoir fait fausse route.

« Je pense que c’est un manque de hauteur. Déjà, c’est un communiqué truffé de fautes. C’est un communiqué qui parle de dislocation de la CEDEAO, mais où va-t-on? Le CNRD s’attelerait à organiser des élections, même un cadre de dialogue ils sont incapables de créer, alors ils sont capables de faire quoi au Niger? Déjà, nous ne sommes même pas un pays frontalier au Niger. Il faut qu’on arrête d’amuser la galerie et qu’on fasse ce qu’on doit faire pour qu’on sorte de ça. Cette junte, tout ce qu’elle cherche c’est de s’éterniser au pouvoir. ils ne veulent pas partir, ils ont eu le goût du pouvoir. Regardez, même leur habillement a été tronqué à des gestes et autres. Ils sont habitués aux avions, y a quelques civiles qui sont à leur solde, qui bouffent, qui font ce qui est interdit. Moi je ne comprends pas qu’on puisse dénoncer ce que le régime Alpha Condé faisait et qu’on fasse pire », réagit ce leader politique avant de poursuivre:
« La Guinée va enlever l’armée là où pour aller soutenir le Niger ? La Guinée ne peut rien et le Mali, on en parle même pas. Ils ne gèrent que 30 % de leur territoire. Ces déclarations fallacieuses, va-t-en-guerre, ça ne marche pas. Il faudrait qu’on soit concrets, il faut arrêter de parler! Ce qu’on avait demandé à la CEDEAO, les déclarations simplement, ça ne suffit pas. Il faut des actions maintenant, ceux qui veulent aller aider l’armée nigériane, ils n’ont qu’à envoyer leurs armées, on va voir quelques pays sur une dizaine de pays », indique Rafiou Sow.

Sélectionné pour vous :  Tabaski en Guinée : la journée du lundi 17 juin déclarée fériée, chomée et payée

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...