Sélectionné pour vous :  Vindicte populaire à Labé : un présumé voleur de moto échappe de justesse à un lynchage

Retrait des agréments de certains médias guinéens : « C’est une situation qui vient piétiner un des acquis de la démocratie » (Marc Yombouno)

Le RPG arc-en-ciel a tenu son assemblée générale ce samedi, 25 mai 2024 au siège de son parti à Gbessia. Un rendez-vous qui a réuni militants et responsables du parti. Au cours de cette rencontre hebdomadaire, les responsables du parti se sont prononcés sur le retrait des agréments et fréquences de certains médias guinéens notamment, Espace FM et TV, Sweet FM, Djoma et Fim FM.

Selon Marc Yombouno, ancien ministre du Commerce, cette décision des autorités militaires vient « piétiner un des acquis de la démocratie. Si aujourd’hui des gens viennent pour dire qu’ils sont là pour corriger les erreurs du passé, mais qui nous ramènent dans les misères de l’antiquité. Le RPG est très surpris et c’est pourquoi nous nous solidarisons avec la presse. Et nous demandons aux nouvelles autorités de revenir sur leur décision. De faire en sorte que ces médias qui ont créé des emplois, qui emploient des jeunes dont aujourd’hui à la veille des examens nationaux, les enfants attendent d’aller dans les salles d’examens, les parents doivent payer les frais de scolarité. Et pendant cette saison des pluies, ils doivent payer les loyers, on ne peut pas s’attendre à une telle décision. Le RPG recommande aux autorités de revenir sur cette décision. Quand vous veniez, vous aviez trouvé des gens dans les emplois. Vous détruisez ces emplois, c’est vraiment anormal, nous ne souhaitons pas ça pour notre pays. Ne voyons pas seulement ces journalistes, mais plutôt leurs familles, les époques et les enfants. Et nous savons combien de fois la vie est chère aujourd’hui. Mes frères et sœurs de la presse, le parti RPG est à vos côtés. Le RPG compatit avec vous. Le RPG cherchera et trouvera des moyens comme d’habitude pour accompagner les médias », promet Marc Yombouno, qui appelle la presse à la solidarité.

Sélectionné pour vous :  Tougué: le domicile du président du district de Konah II attaqué par des bandits lourdement armés, plus de 100 millions gnf emportés

« Il faut que la presse dans l’ensemble soit unie parce que nous constatons que parmi eux, y en a certains qui dansent parce que d’autres ont perdu leurs agréments. Quand j’ai suivi un des responsables qui a dit qu’il n’y a pas que trois médias en Guinée, y a plus de 200. Ça veut dire beaucoup de choses », a-t-il indiqué.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Tel : 622750332

Laisser une réponse
Share to...