Sélectionné pour vous :  Mamou: un accident de la circulation fait un mort et plusieurs blessés graves, au quartier M'balia

Risque d’inondation au quartier Lambanyi, à Boké : les riverains du fleuve Nunez craignent « une possible montée de l’eau » (reportage)

A Boké, les habitants du quartier périphérique de Lambanyi se disent inquiets face aux risques d’une éventuelle inondation de leurs habitations. Ce, à cause de la position géographique de ce quartier situé en aval du bras de mer qui se jette sur le rio Nuñez où des maisons poussent un peu partout. Les fortes pluies diluviennes qui s’abattent sur la ville depuis le début du mois d’août ravivent la peur de ces citoyens qui dorment la peur au ventre.

Vivant dans cette zone humide, Mamadouba Camara ne cache pas son inquiétude face à cette situation.

« Nos pieds sont sous l’eau en cette période de grandes pluies, comme vous pouvez le constater. Et nous avons tellement peur d’une possible montée des eaux que nous n’arrivons pas à fermer l’œil en ce moment. Nos maisons sont très proches du bras de mer, nous en sommes conscients mais que pouvons-nous faire? On a nulle part où aller », a-t-il laissé entendre.

Une mère de famille installée dans ce quartier depuis près de 20 ans, raconte comment elle passe ses nuits surtout avec cette forte pluie accompagnée de violents de vents.

« Pendant que mes enfants sont couchés, moi je reste éveillée toute la nuit car, le danger est réel ici. On est assis sur un bas-fond et c’est un endroit qui a connu des inondations par le passé. Actuellement, il pleut beaucoup à Boké. Et, c’est pour cela que nous avons peur d’être pris un jour par l’eau », indique Mariam Coumbassa.

Aujourd’hui, ces habitants qui dorment la peur au ventre étant exposés à un risque élevé d’inondation, disent ne plus savoir à quel saint se vouer. C’est pourquoi, le directeur préfectoral de l’habitat de Boké demande l’arrêt immédiat des constructions incontrôlées dans cette zone inondable.

Sélectionné pour vous :  Charles Wright : Comment le budget des 24 milliards gnf pour l'organisation du procès du 28 septembre a été utilisé ?

« Lambanyi est un quartier situé en aval, et quand il pleut non seulement les eaux de ruissellement s’y déversent, mais aussi le Rio Nunez peut déborder à tout moment envahissant les maisons d’à côté. Franchement, qu’ils arrêtent illico presto de construire des maisons là-bas sinon, les conséquences seront désastreuses un jour », prévient Alexis Niankoye Kolié, directeur Préfectoral de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire de Boké.

En 2003, une partie du quartier Lambanyi, situé en bordure de mer avait été touchée par une forte inondation, suite à la montée de l’eau. Ce qui a causé à l’époque, d’énormes dégâts matériels, a-t-on appris.

 

Boké, Bailo Bah pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...