Sélectionné pour vous :  Restriction des réseaux sociaux en Guinée : l'Ablogui monte au créneau et appelle au rétablissement immédiat de l'internet (déclaration)

Bisbilles au sein de la fédération UFDG Kindia 2 : Abdoulaye Bah apporte des précisions 

Rien ne semble aller entre deux cadres de l’UFDG de Kindia. Des polémiques tournent autour de l’occupation du poste de secrétaire fédéral de l’UFDG Kindia 2. Selon nos informations, c’est l’affaire d’une moto qui aurait coûté le poste d’Ibrahima Baldé, qui se réclame jusque-là secrétaire fédéral de L’UFDG de Kindia 2, malgré l’installation d’un autre cadre à ce poste.

Il accuse Abdoulaye Bah, ex président de la délégation spéciale de Kindia, de vouloir l’évincer et installer un de ses proches du nom de Ismaël Forecariah Camara.

« Il y a eu un problème de motos qu’ils ont prises comme prétexte mais ce n’est pas ça la réalité. Depuis 2017, madame Aminata Oularé a quitté le parti. Donc, je suis devenu le secrétaire fédéral de L’UFDG de Kindia2. Je suis tombé malade à l’époque, monsieur Juto a pris ma place. Compte tenu des bruits qui se sont passés en 2017 entre UFDG de Kindia dirigé à l’époque par Abdoulaye Bah et le RPG Arc-en-ciel où on lui a refusé la commune, mais comme Abdoulaye Bah avait travaillé avec Ismaël Forecariah Camara quand il était président de la délégation spéciale, il a tiré ce dernier qui était de l’UFR pour l’envoyer à la fédération de l’UFDG de Kindia 1. Ils ont envoyé des motos ici où j’ai pris une moto en commun accord avec la première fédération, je l’ai donnée à mon secrétaire administratif qui est l’un des vrais militants du parti. Donc au retour de Abdoulaye Bah de la prison, les jeunes du parti ont demandé à ce qu’on ramène Abdoulaye à la tête de la Mairie de Kindia. J’ai dit non il faut pas créer des problème à Kindia. Une semaine après, ils ont poussé Abdoulaye Bah de dire que c’est moi qui l’empêche d’être à la commune, il a pris cela comme argument pour prendre la moto et s’attaquer à moi », a-t-il dénoncé avant de poursuivre :

« D’ailleurs, il a toujours souhaité m’évincer pour mettre Ismaël Forécariah. Il s’est toujours braqué contre moi. Mais nous, on continue de tenir des réunions chez moi avec mes éléments au nombre de 60. Mais ce qui m’a poussé à réagir maintenant là, c’est parce que l’autre groupe du parti qui n’est pas avec nous a remonté plusieurs rapports contre moi à la direction nationale comme quoi je recrute des gens. Mais moi, je ne recrute pas des gens mais plutôt je sensibilise les gens et ceux qui veulent adhérer au parti sont les bienvenus. Donc moi, je suis toujours secrétaire fédéral de L’UFDG Kindia 2 car pour enlever quelqu’un il faut qu’il soit fautif, les textes en font foi. Il y a des processus pour arriver à la destitution et cela n’a pas été respecté. C’est le sang de L’UFDG qui coule dans nos veines, on ne peut pas nous chasser à l’UFDG. Pour le moment, moi je reconnais qu’à Kindia l’UFDG a 2 fédérations. La fédération de Kindia 1 dirigée par Aliou Camara et la fédération de Kindia 2 que je dirige. S’ils disent que Ismaël Forécariah est secrétaire fédéral de Kindia 2, je m’inscris en faux », a-t-il rétorqué.

Pour en savoir plus dans cette affaire, l’ex patron de la délégation spéciale de Kindia a décidé de lever un coin du voile. Abdoulaye Bah a rejeté ces accusations en bloc et a apporté des précisions.

Sélectionné pour vous :  Injonctions contre les DAF, les DG d'EPA et les Maires : Le PM rappelle Charles Wright à l'ordre et demande la suspension de toutes les procédures (copie)

« J’ai suivi une interview dans laquelle monsieur Ibrahima Baldé, ancien secrétaire fédéral de L’UFDG Kindia 2 se plaignait d’avoir été injustement écarté de la direction de cette fédération de Kindia 2. Ce qui n’est pas vrai. Monsieur Baldé Ibrahima fut secrétaire fédéral de L’UFDG Kindia 2 jusqu’au 21 novembre 2021. Il a eu un conflit interne avec ses propres administrés qui sont ces militants. Ce qui s’est passé entre monsieur Baldé et ses militants, à chaque échéance électorale présidentielle, locale ou nationale, la direction nationale à travers les parrains reçoivent des engins roulants pour aider les militants à aller à l’intérieur du pays pour rencontrer les militants dans les différentes localités. On a reçu 11 motos pour les 10 sections de Kindia et les 2 fédérations de Kindia. Bizarrement, la moto destinée à Kindia 2 a été retenue en catimini par monsieur Ibrahima Baldé, monsieur Alimou Diallo et certains de leurs amis alors qu’aucun document concernant l’octroi de la moto n’a été signé », a-t-il martelé avant de poursuivre :

« Monsieur Baldé a attribué illégalement la moto à monsieur Alimou Diallo sans avoir regroupé les membres de la fédération de Kindia 2 pour présenter la moto comme ça devrait se faire. C’est un matériel du parti destiné aux activités du parti. Par conséquent, puisque ce n’est pas une propriété privée, si le responsable reçoit le bien, il doit réunir les membres de la section pour le présenter. C’est ça qui n’a pas été respecté, il a tout simplement octroyé la moto à monsieur Alimou comme si c’était sa propriété privée, sans avoir informé ni consulté les responsables de ladite fédération. Après les élections de 2020, les militants ont protesté contre les agissements de monsieur Ibrahima Baldé. On a été mis aux arrêt le 12 novembre 2020. On était en prison, les militants ont demandé que monsieur Baldé leur donne des explications par rapport à la destination de la moto. Il a refusé de s’expliquer et certaines personnes ont exigé qu’il s’explique. Après ma sortie de prison, arrivé à Kindia quelques jours après, les militants m’ont interpelé par rapport à la moto. Donc, à l’issue d’une assemblée générale, on a envoyé une délégation pour rencontrer monsieur Baldé pour récupérer la moto, il craque et dit que cette moto n’appartient ni à Paul ni à Pierre. Donc, que personne ne peut la lui réclamer. C’est ainsi pour calmer les ardeurs, le président a mandaté le parrain de Kindia qui est Kalemodou Yansané de s’ajouter à moi pour calmer les gens. Donc lors de cette rencontre avec les militants, le parrain et le vice-président, on a donné la parole aux militants qui se plaignaient. Ils ont dénoncé le comportement de monsieur Baldé, son côté paranoïaque, son côté lunatique, son côté de manque de capacité de gestion humaine. Quand on lui a donné la parole, il a dit qu’il rend le tablier à deux reprises devant tout le monde. C’est ainsi à l’unanimité, monsieur Ismaël Forécariah Camara qui était cadre de l’UFDG Kindia 1 a été choisi par les militants du parti pour occuper le poste de secrétaire fédéral de l’UFDG Kindia 2 », a-t-il expliqué.

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

 

 

Laisser une réponse
Share to...