Sélectionné pour vous :  Kindia/Baccalauréat unique session 2023 : 25 600 candidats affrontent les épreuves dans la région

Siguiri : le préfet préside une réunion pour tenter de mettre fin à la « guerre » entre la SMD et les citoyens de Lèro

C’est la salle de conférence de la préfecture de Siguiri qui a servi de cadre ce jeudi, 25 avril 2024 à la réunion de résolution de crise entre les responsables de la société minière de Dinguiraye (SMD ) et les représentants de la communauté de Léro.

Présidée par le préfet entouré de ses deux secrétaires généraux, cette réunion de résolution de crise a connu la présence de quelques cadres du ministère des Mines et Géologie, les présidents de la délégation spéciale de Siguirini et Tombakassa, la représentante des femmes de baraka, le délégué sous-préfectoral de la jeunesse (DSPJ), les responsables de la société minière de Dinguiraye (SMD ), le représentant des sages de Lèro.

Prenant la parole à l’ouverture de la dite réunion, le préfet de Siguiri, Docteur Maramani Cissé a révélé quelques détails sur les réalisations de la SMD pour la communauté avant la grève.

 »On doit savoir que cette société était sur le point de réaliser certaines revendications de la communauté avant que celle-ci ne commence la manifestation. Pour l’électrification de Baraka, la société a d’abord trouvé trois groupes électrogènes avec une somme de 150 millions. S’agissant de L’adduction d’eau potable, cinq forages électriques sont déjà réalisés par la SMD et le pont pour la réhabilitation, la société y travaille déjà. Alors pourquoi mettre de barricades pour empêcher la société de travailler voire même détruire leurs installations et ça on n’acceptera plus jamais. Quand j’avais envoyé mon sectaire général chargé de l’administration, la communauté l’a saisi et l’a enfermé pendant 6 heures. Donc j’appelle ça une rébellion totale », a déclaré le préfet.

Sélectionné pour vous :  Vers une grève générale au Secrétariat général du gouvernement : un préavis déjà déposé par la section syndicale

Pour le DG de la SMD, ces remous s’avèrent la pire expérience que la société a connue.

 »Depuis plusieurs années nous travaillons à Lèro ,cependant cette incidence est la pire de l’expérience qu’on ait vécue de telle sorte que nous étions obligés de faire évacuer nos expatriés hors de Lèro pour leur sécurité et ça, c’est une première. Nous félicitons tout de même les autorités préfectorales de siguiri et les forces de l’ordre et de sécurité pour leur forte implication dans le cadre de notre sécurisation », a déclaré le DG de la SMD.

A sa prise de parole le représentant de la communauté a fait savoir que « nous avons vraiment une grande honte aujourd’hui au nom de la communauté de prendre la parole devant cette auguste assemblée. Nous sommes vraiment désolés pour ce qui est arrivé car ça, c’est une première. Nous avons toujours bien cohabité avec la SMD depuis maintenant des années. Mais cette fois-ci, nous avons vraiment fauté et nous présentons toutes nos excuses aux autorités préfectorales, à la délégation du ministère des mines et géologie, et au DG de la SMD ».

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...