Sélectionné pour vous :  Affaire Ousmane Sonko : l'internet mobile temporairement coupé au Sénégal...

Manifestation contre la SMD à Siguiri : au moins 50 personnes interpellées et placées sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Kankan 

Depuis près d’une semaine maintenant, rien ne va entre la communauté de Baraka et la société minière de Dinguiraye (SMD). En colère contre le non-respect de certains engagements de la société envers la communauté de Léro, des jeunes sont descendus dans les rues pour exiger le respect du contenu de l’accord signé entre les deux parties. Cependant, les autorités n’ont pas tardé à réprimer ce que la population de Léro qualifie de manifestation pacifique. Le bilan officiel fait état de deux morts et trois personnes touchées par balles, qui sont actuellement hospitalisées à l’hôpital régional de Kankan.

Outre ces morts et blessés, plusieurs interpellations sont également signalées. Et, ce jeudi, 25 avril 2024, environ cinquante de ces prévenus ont été transférés à la maison centrale de Kankan. Le procureur Marwane Baldé a confirmé l’information et a précisé que ces détenus relèvent toujours du tribunal de première instance de Siguiri.

« Oui, je confirme cette information. Lors de ma présence à la maison centrale de Kankan, j’ai constaté ce groupe de détenus en provenance de Siguiri à Léro, qui sont transférés au sein de la maison centrale de Kankan. Ils sont à peu près une cinquantaine de détenus », dit-il.

Sur les raisons de leur transfèrement à la maison centrale de kankan, le procureur précise:

« Non, c’est une raison administrative. Les mouvements des détenus dans l’administration pénitentiaire, dans les maisons d’arrêt, sont prévus par le régime de l’administration pénitentiaire. C’est pour faciliter peut-être leur détention, pour éviter qu’ils n’échappent, pour essayer de protéger leurs vies, pour qu’ils soient dans les conditions de détention les plus conformes aux droits de l’homme », précise le procureur

Sélectionné pour vous :  Doussou Condé sur la récente manifestation de soutien au CNRD à Kankan : « Ce n’est pas normal, Doumbouya n'est pas le président des groupuscules »

Ces prévenus pourraient retourner si toutefois le souhait est émis par le parquet de Siguiri, selon le procureur.

« On peut s’attendre à un procès équitable en rapport avec le tribunal de première instance qui est le tribunal de Siguiri. Comme vous le savez, il y a une question de compétence. Quand le parquet de Siguiri aura besoin d’eux, ils seront retournés à ce tribunal afin qu’ils puissent bénéficier de leur droit au procès, » a laissé entendre Marwane Baldé.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...