Sélectionné pour vous :  Guinée : naissance d'un mouvement pour le retour à l'ordre constitutionnel

Beyla : une nouvelle approche de lutte contre le paludisme en expérimentation

Une des préfectures où le taux de prévalence du paludisme est très élevé, Beyla amorce une nouvelle phase dans la lutte contre cette maladie. Dans la Sous-préfecture de Moribadougou, une vaste campagne est lancée contre les agents vecteurs du palu. Il s’agit de l’assainissement de masse et de la pulvérisation des gites larvaires. Le projet est piloté par le club des amis du monde avec l’appui d’une société minière de la place.

Rangés en ordre de bataille, populations locales et agents pulvérisateurs font front commun contre le paludisme dans la Sous-préfecture de Moribadou. Des lieux publics sont ainsi débarrassés des tas d’immondices et les gites larvaires pulvérisés. Cette action de santé publique est pilotée par le club des amis du monde.


« La santé n’a pas de prix mais avoir la santé a un prix. C’est pourquoi nous sommes dans la prévention. Nous voudrions qu’après notre action, dans six (6) mois, qu’on retrouve aucun enfant dans les centres de santé et postes de santé qui soient venus pour le paludisme », indique Boubacar Sylla, Président de l’ONG Club des Amis du Monde (CAM).

Quant à Docteur Diop, Médecin spécialiste de lutte contre la malaria, c’est le début d’un vaste programme d’éradication de cette pathologie dans la préfecture de Beyla et environs.
 » Ce projet en phase d’implémentation va couvrir d’abord la cité Canga mais en plus quatre (4) villages. Les résultats issus de cette campagne vont permettre d’élargir la lutte à l’échelle d’intensification à tous les niveaux de la préfecture. »

L’appropriation de l’idée de cette approche par les populations enchante les autorités sanitaires de Beyla.
 » En tant que représentant de la direction préfectorale de la santé, nous sommes très ravis. Parce que nous savons que la première cause de consultation dans nos structures sanitaires c’est le paludisme. Si on a une ONG qui vient nous appuyer dans la lutte contre cette maladie, ça nous réjouit à plus d’un titre, » se félicite Youssouf Camara.

Sélectionné pour vous :  Non paiement des salaires des contractuels: Cette cinglante réponse de Salifou Camara au ministre Julien Yombouno


Pour la pérennisation de l’initiative, des kits d’assainissement sont offerts aux populations des quatre villages pilotes.
Lutter contre le paludisme à travers la pulvérisation intra domiciliaire et l’utilisation des moustiquaires est l’approche privilégiée par ce projet exécuté sous la coordination du programme national de lutte contre le paludisme.

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...