Sélectionné pour vous :  Préparatifs de l'opération déferlement humain sur Conakry : le SPPG rencontre le FNDC, la CNTG, la FESABAG, le FFSG, la MAOG et plusieurs autres structures ce lundi à la MDP

Labé : le syndicat des conducteurs de taxis-motos accuse la commune de créer un nouveau syndicat

La crise au sein de la corporation des conducteurs de taxis-motos se poursuit après de longs jours de bruits et d’opposition. Désormais, certains hommes en gilets orange renient carrément leur syndicat et tentent de créer une nouvelle entité de défense de leurs intérêts. Pour le syndicat en place, cette volonté est orchestrée par la commune urbaine de Labé.

Interrogé à ce sujet, Thierno Abdourahmane Diallo de la CNTG accuse la municipalité d’être à la base de cette situation.

« Même si la commune voulait créer un syndicat, ils sont libres de le faire mais tout en respectant la procédure. Donc, s’ils se retrouvent dans l’enceinte de la commune et de surcroît dans une chambre pour dire qu’ils ont créé un syndicat, c’est un non évènement pour nous. Le syndicat est un partenaire pour les autorités et il ne revient pas à elles de créer un syndicat, encore moins le dissoudre. Nous avons nos textes qui régissent le syndicat. Pour le moment à Labé à ce que je sache, il n’y a que deux syndicats. C’est notamment la version CNTG et L’USTG. Ce n’est même pas la commune qui pousse mais c’est elle qui a créé le syndicat », a fait savoir le syndicaliste.

Une position que ne partage pas un membre de ce nouveau bureau dénommé  » Union libre des conducteurs de taxis-motos. Du berger à la bergère, Thierno Mamoudou Diallo, membre de ce nouveau bureau de Chine rouge, responsable de la municipalité dans la mise en place de ce nouveau bureau répond:

Sélectionné pour vous :  Installation des délégations spéciales : "On est en train de mettre en place tous les dispositifs pour confisquer le pouvoir" ( Édouard Zoutomou)

« On n’a jamais été incités par la Mairie. Si vous voyez que cette mobilisation-là a été possible, c’est grâce à l’effort de nos membres. La commune n’a jamais songé à faire une telle chose. Donc cette idée-là est apparue chez de nombreux conducteurs de taxis-motos. Pour le moment, nous avons 65 membres et 37 travaillent de façon provisoire et ce sont ces personnes qui vont représenter ce nouveau bureau devant les autorités compétentes », a-t-il expliqué.

Pour l’instant, du côté de la municipalité, c’est le silence total. On apprend de certaines sources que ce nouveau bureau a été validé par les autorités communales ce jeudi, 22 juin 2023.

 

Bachir Diallo Labé pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...