Sélectionné pour vous :  Kobikoro (Faranah ): le service Genre et Équité du MEPU-A offre des enveloppes à 40 élèves filles pour les encourager à étudier 

Boké /le pont de Kissassy risque de céder, alerte les habitants de ce secteur

Situé au quartier Lambanyi, dans la commune urbainedeBoké, le pont qui relie les secteurs Kissasy et Mandoria risque de s’affaisser en cette saison des grandes pluies qui s’abattent sur la ville si rien n’est fait.

Ce pont de franchissement d’utilité publique facilite pourtant le mouvement des personnes et de leurs biens. Ce vieux pont fait en béton et en bois sans aucun respect des normes.

Aujourd’hui l’infrastructure risque de céder sous le poids de l’âge, surtout à cause des charges énormes qu’il a supporté depuis sa construction. Une situation qui inquiète les habitants. C’est le cas de Abdoul Aziz Camara :

« Kissassy occupe une place très importante pour les habitants du centre-ville parce qu’une partie des fruits et légumes vendus dans les différents marchés proviennent de ce secteur dont l’activité principale reste l’agriculteur et la pêche. Nous aussi c’est là-bas on achète tout, donc si ce pont s’affaisse nous serons complètement coupés du reste du monde. La situations de cet ouvrage nous préoccupe », a lancé ce premier responsable du secteur de Kissasy.

Sur ce passage obligé, à chaque passage d’un engin roulant on n’a l’impression que l’ouvrage va s’effondrer d’un moment à l’autre selon Moussa Coumbassa, rencontré sur ce pont qui focalise toute les attentions des usagers.

« Ce pont est tellement vétuste à tel enseigne que même quand les piétons montent dessus, ils commencent à se remuer, tout simplement parce qu’il est fait de bois et de béton. Le problème c’est que nous n’avons pas d’autres alternatives c’est le seul point de passage pour gagner la ville », déplore-t-il

Sélectionné pour vous :  Labé : une quinquagénaire retrouvée morte à la gare routière de Daka2

Même si depuis tout ce temps, elle n’a pas encore agit pour soulager les usagers, l’autorité communale se dit consciente de cette triste réalité et promet de mettre en place un pont démontable.

« C’est une réel préoccupation pour la commune urbaine, la dernière fois nous étions au gouvernorat, monsieur le gouverneur dans son intervention a demandé puisque ça va dans les axes du développement à ce que très bientôt qu’on envoie des ponts montables et démontables en attendant », rassure Mamadouba Yakha Camara, secrétaire général de la commune urbaine de Boké.

 

Boké, Bailo Bah pour simainfos.com

Laisser une réponse
Share to...