Sélectionné pour vous :  Concours pour la fonction publique: à Boké, plusieurs candidats peinent à accéder à la plateforme d'inscription (constat)

Naissances, mariages, décès : ce record de chiffres réalisé par le service d’État civil de Matoto pour l’année 2023 (statistiques)

La fin d’année est une occasion pour les différents services de faire le bilan annuel de leurs réalisations. Pour cette année 2023, la commune de Matoto, la plus grande de Conakry a fait un record historique dans l’enregistrement d’actes d’État civil. C’est en tout cas ce que le Chef service délégué Etat civil de la commune nous a confié lors d’une interview qu’il nous a accordée ce vendredi, 29 décembre 2023.

Selon Kemoko Dioubaté, les statistiques de l’enregistrement d’actes d’Etat civil à la commune de Matoto cette année ont été très satisfaisantes.

« Nous avons fait 5 274 actes de naissance enregistrés au niveau des nouveaux nés, c’est-à-dire les enfants qui sont dans le délai de 00 à 2 mois. En ce qui concerne le mariage, nous avons enregistré 3 295 actes de mariage. C’est une première fois quand même, parce qu’on est dans le 33ème registre, peut-être nous allons même faire le 34è registre parce que l’année est en cours. En ce qui concerne les décès, c’est un peu difficile. Nous avons sensibilisé les gens mais ils n’arrivent pas à comprendre avec l’émotion, du coup les gens ne déclarent pas. Mais, nous sommes 174 actes. Ça aussi, rarement on se retrouvait à 174. Au niveau des transcriptions, parce que je vous ai dit quand les délais réglementaires ne sont pas respectés, il faut passer au Tribunal pour régulariser ces délais au lieu de faire des faux actes, c’est ce qu’on appelle les jugements supplétifs, la transcription se fait à l’état civil. Là, nous sommes à 26 160. En ce qui concerne les extraits de naissance numérisés où il y avait l’engouement surtout pour le recrutement à la fonction publique, nous avons livré 126 142 actes en général. A la date de l’annonce du recrutement à la fonction publique jusqu’à maintenant, nous avons livré 13 861 actes. C’est une première fois là aussi. Au niveau de la migration des actes pour les mettre dans le système, nous avons fait 65 710 actes migrés. Ça aussi c’est une première et c’est Matoto qui est devant », a laissé entendre l’officier d’état civil.

Sélectionné pour vous :  Inondation pendant la saison pluvieuse à Conakry: "Tous ceux qui ont construit des logements dans des cours d’eau seront tous déguerpis"

Malgré les difficultés rencontrées liées notamment à l’insuffisance des machines d’enregistrement, le Chef service délégué d’État civil de Matoto se dit satisfait de ces statistiques et du travail abattu par son équipe.

« Nous avons donné le maximum, parce que quand vous mettez le service 24h sur 24, les gens travaillent chaque jour et que vous vous retrouvez avec de telles statistiques, vraiment vous êtes satisfaits par rapport à la motivation, à la ressource humaine. Les difficultés sont là. Nous n’avons seulement que six machines. Vous imaginez six machines avec la forte population de Matoto, ça c’est des difficultés. Nous avons rencontré assez de difficultés mais à un certain moment nous avons jugé nécessaire d’exploiter les ressources humaines pour qu’on puisse avoir un résultat concluant », a-t-il déclaré.

Kémoko Dioubaté invite la population de sa juridiction à enregistrer davantage les naissances, les mariages et les décès et à venir à temps et dans les délais.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...