Sélectionné pour vous :  SOS pour Halimatou Bah atteinte du cancer du sein : « Je ne dors pas, je passe toute la nuit à me promener jusqu’au matin à cause de la douleur »

Dr Ben Youssouf, soutien du CNRD: « Préparons nous psychologiquement à un glissement de la transition, la réalité est là »

Le président du parti ACP (Alliance pour le changement et pour le progrès) était ce mercredi, 02 août 2023 l’invité de l’émission Scanner de nos confrères de CAVI-médias. Dr Ben Youssouf Keita a profité de l’occasion pour passer en revue l’actualité sociopolitique de la Guinée. Ce qui l’a emmené sur la question liée à l’exécution du chronogramme de la transition. Pour l’ancien député à l’Assemblée nationale, la Guinée risque de connaître un glissement du calendrier de la transition.

« N’oubliez pas que moi je suis un soutien du CNRD mais cela ne dit pas que je donne carte blanche. Je salue toute action positive mais tout ce qui va dans le sens contraire, je dénoncerais et je ferais des propositions. Mais objectivement et honnêtement, je ne suis pas du tout rassuré que les 24 mois seront respectés, il y aura un glissement. Vous avez vu un montant de 600 millions de dollars a été demandé par les autorités de la transition. En cette période de vache maigre, de conflit international et surtout d’instabilité en Afrique, ce n’est pas facile que l’Occident ou la CEDEAO ou encore les États-Unis qui sont les bailleurs de fonds mettent la main à la poche pour quelle que transition que ce soit pour le moment. Nous sommes très mal barrés. On a déjà consommé 8 mois, il reste 16 mois. En 8 mois, on a pas encore fini deux étapes. En combien de mois finirons-nous les 8 autres étapes. Ce qui est clair, préparons nous psychologiquement à un glissement de la transition, la réalité est là. Mon désir le plus ardant, je voudrais que les 24 mois soient respectés parce que Dieu a déjà choisi celui qui doit devenir président après Mamadi Doumbouya », a-t-il indiqué avant d’ajouter:

Sélectionné pour vous :  Cellou Dalein à propos des travailleurs de Guinée : "Ils méritent notre reconnaissance pour cette contribution au développement de notre pays"

« Si le glissement arrive, si c’est la faute par exemple au gouvernement guinéen, là, nous prendrons toutes nos responsabilités. Nous dénoncerons et nous prendrons des actions dans le cadre strict de la loi pour manifester notre mécontentement et faire des propositions. Si ça dépend de l’extérieur, nous essayerons aussi à travers nos relations d’agir par les voix les plus autorisées parce que dans le cadre politique guinéen, y a des personnes qui ont une bonne expérience, qui ont une carrure internationale qui peuvent mener des démarches afin que les choses rentrent dans l’ordre », a martelé Dr Ben Youssouf Keïta.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...