Sélectionné pour vous :  Scandale dans l'organisation du CAPA 2021 : les candidats contestataires font des révélations accablantes contre le Barreau

Un commandement adressé à Aly Touré pour libérer Dr Diané: « Nous n’hésiterons pas à le citer devant les tribunaux compétents » (avocat)

C’est un nouvel épisode qui s’ouvre dans le dossier mettant en cause Dr Mohamed Diané, ancien ministre guinéen de la Défense nationale du régime déchu. Après la survenance de l’arrêt de la Cour suprême de Guinée le 25 juillet dernier déclarant le pourvoi du parquet spécial près la CRIEF « sans objet », chaque partie tire le drap de son côté dans l’interprétation dudit arrêt.

Pour le parquet spécial de la CRIEF et les avocats de l’État, déclarer le pourvoi sans objet signifie tout simplement que la Cour suprême renvoie les parties devant la chambre de jugement de la CRIEF qui avait déjà ouvert le dossier pour jugement. Pour les avocats de la défense, cet arrêt de la Cour suprême deboute totalement le parquet spécial et confirme l’ordonnance de mise en liberté du prévenu rendue par la chambre spéciale de contrôle de l’instruction de la CRIEF.

C’est pourquoi, ces derniers ont décidé d’aller à la vitesse supérieure. Ils ont saisi un huissier de justice pour intimer le procureur spécial près la CRIEF de libérer leur client, en exécutant dûment cet arrêt « controversé » de la Cour suprême.

« Nous avons requis les services d’un huissier de justice afin d’adresser un commandement au procureur spécial pour faire libérer immédiatement Dr Mohamed Diané. C’est une décision de justice dont on demande l’exécution. Si vous vous rappelez il y a eu un arrêt de la Cour suprême qui a été rendu dont on a la copie. Et cet arrêt déclare le pourvoi du parquet sans objet. Ce qui signifie que la décision [de mise en liberté] qui a été rendue par la chambre spéciale de contrôle de l’instruction de la CRIEF doit être exécutée », a soutenu ce mercredi Me Almamy Samory Traoré, un des avocats de la défense.

Sélectionné pour vous :  Cour d'Appel de Conakry : un nouveau renvoi dans les dossiers Fonikè Mengué et compagnie

Ces conseils de l’ex ministre de la Défense nationale d’Alpha Condé disent attendre dans les heures qui suivent que le parquet spécial près la CRIEF mette en exécution cet arrêt de la Cour suprême. Faute de quoi, ils menacent de poursuivre Aly Touré.

« C’est une décision qui doit être exécutée obligatoirement. Si ce n’est pas fait, nous allons considérer que le procureur spécial abuse de son autorité et refuse d’exécuter la loi. En pareille circonstance, c’est une faute. (…) S’il refuse d’exécuter, c’est une détention arbitraire. Et puisqu’il y a abus d’autorité, le procureur étant justiciable, nous n’hésiterons pas à le citer devant les tribunaux compétents en la matière parce qu’il est justiciable comme tout le monde », a prévenu l’avocat chez nos confrères de FIM FM dans l’émission « Mirador ».

Considérant le cas Dr Mohamed Diané comme un dossier « politique », ces avocats promettent de saisir le ministre des droits de l’homme pour le mettre à l’épreuve. Aussi, ils prévoient de signifier l’arrêt de la Cour suprême à toutes les chancelleries de la Guinée. Ils n’excluent pas éventuellement de poursuivre la Guinée devant les juridictions supranationales, notamment la Cour de justice de la CEDEAO.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...