Sélectionné pour vous :  Siguiri: un orpailleur propriétaire d'une boutique d'or échappe de justesse à une tentative d'assassinat

Guidho Foulbhè et cie acquittés : « Comme nous l’avions dit depuis le déclenchement des poursuites, c’est un dossier vide » (Me Béa)

En détention depuis 18 mois pour « tentative d’attentat de complot contre la République et complicité », le vlogueur Mamadou Baillo Diallo alias Guidho Foulbhè et quatre de ses coaccusés ont été acquittés puis libérés ce vendredi, 24 mai 2024 par le Tribunal de première instance de Kaloum.

Au sortir de la salle d’audience, Maître Salifou Béavogui, un des avocats de la défense a indiqué que ses clients étaient poursuivis sans aucune preuve. « Le dossier Guidho Foulbhè, comme nous l’avions dit depuis le déclenchement des poursuites, est un dossier vide. Effectivement, c’est un dossier vide », a-t-il réitéré.

Bien qu’ils aient été renvoyés des fins de la poursuite pour les faits de « tentative d’attentat de complot contre la République et complicité », Mamadou Baillo Diallo alias Guidho Foulbhè a tout de même été condamné à deux ans d’emprisonnement dont sept mois assortis de sursis pour des faits de « menaces et de propagandes ». Ce, après la requalification des faits souhaitée par le parquet.

Une condamnation que l’avocat déplore. Pour lui, la question de requalification qu’il considère comme une question « très dangereuse » constitue un changement des règles du jeu en plein match.

« Il faudrait que les juges du fond se méfient de cette question de requalification parce ça devient une fraude à la loi, ça devient du gangstérisme, ça devient de la déloyauté. Quand, au beau milieu d’un match, on change l’arbitre brusquement, ça entame la crédibilité du match. Il y a un principe élémentaire qui dit que le juge est saisi sur les faits, rien que les faits et sa saisine est cadré. Nous avons compris que les procureurs, pour ne pas perdre la face au cours des débats, vont chercher d’autres infractions et on change les règles du jeu. Et très malheureusement, ils ont tendance à être suivis par le juge, tel est le cas », a déploré Me Salifou Béavogui.

Sélectionné pour vous :  Guinée: les enseignants contractuels communaux exigent la publication des résultats de la pratique de classe

A noter que Mamadou Baillo Diallo alias Guidho Foulbhè et ses quatre coaccusés sont désormais libres de tout mouvement.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Tel : (00224) 621280388

Laisser une réponse
Share to...