Sélectionné pour vous :  Sortie de Mady Camara : réactions croisées de quelques journalistes sportifs

Pépé Francis Haba après le lancement de l’APR : « Nous laissons les manifestations derrière, mais c’est un droit inaliénable »

Longtemps favorable à l’organisation des manifestations de rue avec l’ANAD et les Forces Vives de Guinée pour dénoncer les violations des droits de l’homme sous l’ère CNRD, le président du parti UGDD et sa nouvelle alliance électorale « Alliance Pour la République (APR) » adoptent une autre position.

Bien qu’il reconnaît le droit à la manifestation pour tout citoyen, Pépé Francis Haba a fait savoir que l’APR ne va pas participer à d’éventuelles manifestations. L’Alliance se concentrera plutôt, dit-il, à l’installation de ses structures à la base.

« Nous laissons les manifestations derrière, mais ce que nous disons en haute et intelligible voix, ce que la manifestation est un droit. C’est un droit inaliénable. Partout dans le monde, la déclaration universelle des droits de l’homme a été signée. Notre pays ne fait pas exception. Et la déclaration universelle des droits de l’homme demande la liberté de manifester. Notre position, et cette position que nous allons défendre quand nous partons au dialogue, je pense que le CNRD et le gouvernement doivent lever l’interdiction de manifester », a-t-il lancé.

Parce que quand les manifestations sont autorisées et bien encadrées, dit le coordinateur de l’APR, « il y a moins de problème. Nous encourageons cela en lieu et place des manifestations éclatées dans les quartiers qui donnent l’occasion aux bandits de s’attaquer aux personnes physiques et s’attaquer aux biens publics et privés. Nous, nous voudrions laisser ça derrière. Nous allons nous concentrer sur l’installation de nos structures à la base », a laissé entendre Pépé Francis Haba.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  « Collez la paix à la presse ! » (Par Boubacar Yacine Diallo)
Laisser une réponse
Share to...