Sélectionné pour vous :  Le camp d'Alseny Mabinty apporte un démenti à la déclaration de l'association dirigée par Laye Camara

Ibrahima Diallo empêché de se rendre à Niamey : « C’est un comportement du moyen-âge, ça discrédite le régime en place) (Maïkoul Zodi)

Les condamnations venant des acteurs de la société civile ne cessent de pleuvoir, suite à la décision d’empêcher, Ibrahima Diallo, responsable des opérations du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), de s’en voler ce jeudi matin pour le Niger. En effet, Ibrahima Diallo, par ailleurs coordinateur du mouvement ‘’Tournons la page’’ en Guinée, devait prendre part à Niamey, au forum sur la « restriction de l’espace civique en Afrique ». Si le concerné dénonce une décision « injustifiée » et « illégale », son compagnon du Niger estime qu’il s’agit d’un recul pour la démocratie guinéenne.

Joint au téléphone ce jeudi, 1er juin 2023, Maïkoul Zodi, président du comité d’organisation dudit forum, a tenu à mettre le point sur le ‘’i’’ : « Ibrahima Diallo est le coordinateur de Tournons la page en Guinée. A ce titre, nous avons décidé de l’inviter à ce forum. Ce forum intervient suite au rapport qu’on a eu à faire sur le rétrécissement de l’espace civique en Afrique de l’Ouest. Nous nous sommes dit qu’il était nécessaire que des activistes, journalistes, chercheurs, universitaires et même des organisations se retrouvent à Niamey et essaient de réfléchir afin de trouver des solutions au rétrécissement de l’espace civique qui devient de plus en plus récurrent au niveau de l’espace CEDEAO. Dans tous les pays de l’Afrique de l’Ouest, il y aura des représentants. Mais malheureusement, nous venions d’apprendre que Ibrahima Diallo est empêché de prendre son vol pour Niamey », a-t-il déploré.

Le coordinateur dudit mouvement au Niger tire à boulets rouges sur la junte guinéenne : « Je suis extrêmement déçu et surpris de constater effectivement que des gens qui se sont battus contre le troisième mandat d’Alpha Condé et qui sont en train de créer des conditions d’une véritable démocratie en Guinée, soient dans cette situation là. Aujourd’hui, le constat est amère. Je constate que la Guinée va droit vers le mur parce qu’on ne peut plus parler de l’État de droit et l’étranger n’est plus respecté. Ceux qui se sont battus pour cette démocratie, ont demandé à ce qu’il ait un calendrier fiable où on peut organiser les élections libres et transparentes, pour que les citoyens puissent s’exprimer et choisir les leaders qu’ils faut pour leur pays. C’est vraiment grave cette situation que nous déplorons et condamnons. Ce genre de comportement ne cadre pas avec la démocratie, ils sont aux antipodes de la démocratie. C’est un comportement du moyen-âge, parce que le monde évolue, l’Afrique aussi. Nous sommes dans un village planétaire. Aujourd’hui, Ibrahima Diallo a été empêché de prendre l’avion et aujourd’hui toute la jeunesse africaine est informée et ça discrédite le régime en place en République de Guinée », a-t-il martelé chez nos confrères de FIM FM.

Sélectionné pour vous :  Négociations tripartites : Le mouvement syndical quitte la table et donne les raisons

 

 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...