Sélectionné pour vous :  Lelouma : un travailleur d’EDG perd la vie suite à l’effondrement d’un poteau

Labé : les enseignants contractuels demandent le payement intégral de leurs salaires

Très tôt les enseignants contractuels de la commune urbaine de Labé ont organisé une marche pacifique ce lundi 18 septembre 2023 pour réclamer le payement intégral de leurs salaires. Du stade Elhadj Saifoulaye Diallo en passant par les locaux de l’inspection régionale de l’éducation, ces enseignants contractuels scandaient des slogans comme : « Pas de salaire, pas de cours à bas le gouvernement, nous voulons notre intégration à la fonction publique ».

Devant les locaux de l’IRE de Labé, Mamadou Cellou Diallo, coordinateur régional des enseignants contractuels de Labé a invité le gouvernement de procéder au payement intégral de leurs salaires.

« Nous Sommes là pour vous rappeler déjà ce que vous savez. Nous sommes unanimes qu’il faut un concours pour accéder abla fonction publique. Nous ne sommes pas contre mneg nous avons pris acte. Mais nous vous disons aussi que faire travailler un père ou une mère de famille sans salaire c’est de l’exploitation. Donc nous vous demandons de dire au gouvernement de nous payer intégralement notre argent. Pas de salaire pas de réouverture des classes. Cette fois ci nous voulons notre argent et pas plus. » A t-il fait savoir.

À l’inspection régionale de l’éducation, ces enseignants contractuels ont été reçu par le chargé de la formation continue, SouleymaneDiallo. Ce responsable dit partager les peines de ces enseignants contractuels avant de leur rassurer en ces termes: « vous dites sans salaire pas d’ouverture des classes. Nous partageons vos peines et sachez que nous sommes à votre écoute et le message sera transmis à qui de droit. On est sûr que cette revendication est légitime après avoir dispensé des cours pendant 9 mois. C’est votre droit légitime et ensemble prions Dieu pour qu’il accède à notre souhait. »  A t’il indiqué.

Sélectionné pour vous :  TPI de Coyah : un an de prison dont 8 mois de sursis et 80 millions Gnf d'amende requis contre Jack Woumpack

 

Bachir Diallo Labé pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...