Sélectionné pour vous :  Société/Kankan : l’usage de la jarre en passe d’être reléguée au second plan au profit des congélateurs

Le DCE de Matoto aux candidats de sa commune : « La tolérance…sera encore renforcée de plus »

Dans la commune de Matoto, ils seront plus de 68 762 candidats toutes catégories confondues à affronter les examens nationaux cette année 2024. Selon le Directeur communal de l’éducation de Matoto, les préparatifs de ces examens vont très bien. Sékou Kaba que nous avons interrogé à cet effet, rassure que toutes les dispositions sont prises dans sa circonscription pour que ces examens nationaux soient crédibles.

D’abord au Certificat d’Études Élémentaires, selon le DCE de Matoto, ils sont 29 321 élèves à candidater, 23 371 pour le BEPC et 15 471 pour le Baccalauréat unique. Ce qui fait un total de 68 762 candidats à tous les niveaux. A en croire Sékou Kaba, tout est mis sur pied pour démarrer ces examens dans sa commune.

« A Matoto, les préparatifs vont extrêmement très bien. Au jour d’aujourd’hui, les listes sont toilettes et arrêtées, la photographie tend vers sa fin, les centres sont visités, les toilettes sont visitées, au jour d’aujourd’hui, presque la liste des surveillants des différents examens est prête, tous les candidats connaissent leurs centres. Bref, nous sommes prêts pour le 10 juin 2024, date du démarrage des examens nationaux session 2024 en République de Guinée », a-t-il fait savoir avant d’ouvrir une fenêtre sur le mot d’ordre tolérance zéro qui sera encore de mise pour crédibiliser ces examens nationaux:

« Depuis l’avènement du CNRD à sa tête le Général Mamadi Doumbouya au pouvoir, on a réussi à crédibiliser les examens, on a réussi à moraliser les examens, on a réussi à éviter les fuites de sujets et on a réussi à dématérialiser les examens. Cela veut dire que la tolérance zéro qui est édictée depuis des années, cette tolérance zéro sera encore renforcée de plus pour cette session 2024. En tout cas retenez bien cela se fera de façon irréversible », a-t-il promis.

Sélectionné pour vous :  La presse snobée dans le discours du nouvel An de Doumbouya : « Il n’a pas pris l’engagement de libérer des médias » (Sékou Jamal Pendessa)

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...