Sélectionné pour vous :  Fédération guinéenne de football: le nouveau bureau exécutif sera élu en janvier 2024

Le football guinéen abonné à une éternelle crise? « Le président m’a demandé de m’impliquer pour résoudre rapidement cette crise »

Une rencontre entre les acteurs du football et le Premier ministre guinéen a lieu ce lundi, 12 juin 2023 à Conakry. L’objectif était de dégonfler la crise qui assaille le football guinéen depuis maintenant plusieurs années. Ce qui avait même conduit à la création du comité de normalisation de la fédération guinéenne de football (CONORFGF).

Alors qu’on annonçait ce week-end un compromis entre les membres statutaires et la Fédération guinéenne de football sur les points de divergences, le point sur les ligues régionales a été rejeté par les membres statutaires lors de cette rencontre. Chose qui a de nouveau créé la tension entre les deux parties dans un réceptif hôtelier de place. Une situation face à laquelle, le chef du gouvernement a tenté de rapprocher les positions pour une sortie de crise, avec l’aide d’une délégation de la CAF et la FIFA.

 » Je suis ému et content, il y a trois, quatre jours, j’ai beaucoup appris du sport. Je suis très satisfait par votre grandeur d’esprit. Y a quelques mois, notre football était bloqué, ce qui ne donne pas une bonne image de la Guinée à l’extérieur. C’est pourquoi le président de la transition m’a demandé personnellement de m’impliquer pour résoudre rapidement cette crise. Nous venons au bout de nos efforts. Dans le sport, y a le faire play, il y a la fraternité, il y a également l’amitié, vous l’avez démonté  », s’est réjoui Dr Bernard Goumou avant de poursuivre:

 » Il est donc primordial que vous les acteurs, qu’on puisse trouver une solution pérenne qui va assainir notre football pour le développement de notre football et les infrastructures. Quand il y a des incompréhensions, il faut laver le linge sale en famille. Je voulais juste vous dire que personne n’a gagné, personne n’a perdu, c’est la Guinée qui gagne et je suis fier  ».

Sélectionné pour vous :  Face à la série de manifs des FVG, élèves et encadreurs se disent inquiets: "Les politiciens n'ont qu'à penser à l'avenir des enfants"

 

 

Ibrahima CAMARA pour simainfos.com

Laisser une réponse
Share to...