Sélectionné pour vous :  Éliminatoires Coupe d’Afrique Féminine 2024: La Guinée enfonce l'Île Maurice (8-0)

Mamou/assainissement : la route du dépotoir d’ordures de la ville impraticable, la société de ramassage met la clé sous la porte

Il s’agit du plus grand dépotoir de la commune urbaine de Mamou, situé à Dounkiwal, sur la nationale Mamou -Faranah, à seulement 7 kilomètres de la commune. Des tas d’ordures en bordure de route, continuent à rendre désagréable l’image de cette ville carrefour. Pour cause, la société de ramassage à Mamou dit ne pas pouvoir travailler ce lundi car dit-elle, la route est prise en otage par des ordures qui ressemblent à une montagne.
Interrogée sur la question, la directrice générale de la société Molthanas environnement est revenue sur les raisons de cet arrêt des activités.

« Le souci est que le dépotoir est complètement bouché il n’y a pas d’accès. Il y a des particuliers qui mettent les déchets un peu partout. Donc, cela a fait que même l’entrée est bouclée. Nos camions ne peuvent plus accéder au dépotoir et ils ne peuvent pas déverser sur la nationale. Nous nous avons besoin de rentrer complètement au fond pour aller mettre les déchets à l’intérieur dans le trou qui est au fond. Mais malheureusement, aujourd’hui, on ne peut pas rentrer parce que là bas c’est complètement bouché, il y a de la boue. Les trois lundis passés nos camions ont travaillé jusqu’à 4 heures. Ils étaient embourbés presque la moitié de la journée. Il a fallu qu’on déplace d’autres camions pour aller tirer. Donc l’accès n’est plus là et on ne peut pas collecter les déchets si on n’a pas où les mettre », a expliqué Dr Touré Hadja Dado.


Du côté de la commune, les dispositions sont en train d’être prises, selon Sidi Diallo, vice-président de la délégation spéciale :

Sélectionné pour vous :  Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine reçoit à son tour les médiateurs africains conduits par Macky Sall

« Nous avons rencontré le prefet et nous sommes en train de voir dans l’urgence ce qu’il faut faire. S’il faut trouver une machine ou s’il faut demander l’assistance des chinois qui opèrent sur la route nationale pour qu’ils viennent nous aider afin de trouver une solution. Donc depuis ce weekend, on est en train de trouver une solution. J’en suis sûr que dans ces deux jours on trouvera une solution », a-t-il rassuré avant de conseiller:

« Aux citoyens, vraiment quiconque veut venir déverser ou jeter les ordures, c’est d’aller au fond. Mais si les gens continuent à déverser les déchets au bord de la route, c’est inquiétant », s’est-il lamenté.

 

 

Mamou, Jacques Kamano pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...