Sélectionné pour vous :  BEPC à Labé : Deux surveillants éliminés, le DPE promet que c'est fini pour eux

Journée mondiale contre le travail des enfants à Kindia : plus de 38 cas d’enfants à mobilité interne enregistrés

L’humanité célèbre ce lundi, 12 juin 2023, la journée mondiale contre le travail des enfants. A Kindia, malgré les différentes campagnes de sensibilisation et d’éducation sur la parentalité positive, plusieurs enfants font le petit commerce ou d’autres activités génératrices de revenus comme la couture ou encore la mécanique. L’éradication du travail des enfants nécessite une approche efficace pour renforcer les systèmes de protection social, selon Ibrahima Camara, inspecteur régional de la promotion féminine et de l’enfance livre qui, au micro du correspondant de siaminfos.com, a livré son constat avant de condamner cette exploitation des enfants :

« C’est un contrat alarmant, quand nous partons dans les marchés ou dans les agglomérations nous voyons ces enfants qui revendent soit l’eau glacée, soit des fruits ou des articles qui ne servent pas à grand-chose. Des fois tu les vois marcher entre les véhicules en risquant leur vie en faisant ce genre de travail. Nous condamnons cette pratique », a-t-il déploré.
Quant au directeur préfectoral de la protection de l’enfance de Kindia, il a donné quelques statistiques liées à la mobilité des enfants :

« En ce qui concerne le mouvement qu’on appelle mobilité interne c’est-à-dire le déplacement d’un enfant d’un point A à un point B, mais à l’intérieur du pays on a 38 cas. C’est ça qu’on appelle les enfants en situation de mobilité. Quand vous prenez les enfants en immigration interne c’est-à-dire l’enfant voulait sortir en dehors du pays mais malheureusement à un niveau il a été bloqué soit à la frontière ou autres endroits, nous avons enregistré 3 cas de cela », a fait savoir Fodé Moussa Sayon Camara.

Sélectionné pour vous :  Abdoul Sacko sur l'évaluation à mi-parcours des ministres guinéens: "Il s'agit juste du cinéma qui consiste à distraire la République"

L’exploitation des enfants est une pratique qui peut avoir des conséquences néfastes sur l’épanouissement des enfants car ils travaillent au moment où leurs camarades étudient. Les acteurs en charge de la protection de cette couche vulnérable à Kindia disent avoir organisé des campagnes de sensibilisation et d’éducation sur la parentalité positive afin d’attirer l’attention des parents sur le risque que courent leurs enfants.

 

 

Kindia, Sam Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...