Sélectionné pour vous :  Recrudescence des accidents de la route en Guinée : ce que comptent faire les autorités pour limiter le phénomène 

Palais Mohamed V : deux promotions d’élèves-officiers médecins et élèves-officiers d’active prêtent serment

L’armée guinéenne a célébré mercredi, 1er novembre 2023, le 65e anniversaire de sa création. L’occasion a été mise à profit par deux promotions d’élèves-officiers médecins et élèves-officiers d’active de prêter serment. L’événement s’est déroulé au palais Mohamed V, en présence du chef de la junte guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya.

Il s’agit du troisième peloton des élèves-officiers médecins du Centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix de Samoreya (CEOMP) et la quatorzième promotion des élèves-officiers d’active :

« Opérationnel depuis février 2022, le Centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix de Samoreya de Kindia (CEOMP) abrite le stage sous forme de peloton spécial des élèves-officiers médecins pour une durée de quatre mois. Le potentiel de combat d’une troupe dépend en grande partie de la qualité du soutien médical », indique le directeur des études, le commandant Alpha Ibrahima Diallo, au micro de la Direction de la communication et de l’information de la Présidence (DCI) qui a précisé plus loin :

« La formation au CEOMP est articulée autour de la phase fic, la phase des cours intensifs et la phase de consolidation. Elle a permis au final à 44 élèves-officiers médecins de valider la phase évaluation. Ce qui leur a permis en ce jour solennelle de prêter serment devant toute la hiérarchie militaire, avec à sa tête le chef suprême des armées, le colonel Mamadi Doumbouya, qui n’a ménagé aucun effort pour parvenir à cet aboutissement satisfaisant. Quant à la quatorzième (14ème) promotion des élèves-officiers d’active formée au sein de l’École militaire inter-armées (EMIA) au Bataillon du quartier général (BQG), 39 sous-officiers et militaires de rang provenant des armées de aerre, de l’air, de mer et de la gendarmerie nationale, direction de la justice militaire, ont suivi les cours depuis le 23 novembre 2021, selon le commandant Mamadou Kally Sall, directeur de l’EMIA. Cette formation leur a permis d’acquérir de solides connaissances sur les missions d’une section d’infanterie motorisée, afin d’être totalement opérationnels sur les aspects du commandement dans un environnement interarmes », rapporte la DCI avant de poursuivre :

Sélectionné pour vous :  Recrudescence des accidents de la route en Guinée : ce que comptent faire les autorités pour limiter le phénomène 

« Toujours à l’avant-garde de son peuple, la vaillante armée guinéenne monte en puissance. Sous l’ère CNRD, les autorités de la transition à travers le ministère de la Défense nationale, mettent l’accent sur les entraînements, la formation et la qualification du personnel militaire. Le chef d’état-major général des armées, le général Ibrahima Sory Bangoura, a mis l’occasion à profit pour galvaniser ces officiers et rehausser le moral de la troupe. Après le cérémonial militaire conduit par le directeur de l’EMIA sous le regard attentif du chef suprême des Armées et de la hiérarchie militaire, le troisième peloton (3ème) des élèves-officiers médecins et la quatorzième (14ème) promotion des élèves-officiers d’active portent respectivement les noms “Colonel N’valy Léno et N’faba Diaré” ».

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...