Sélectionné pour vous :  Médias : Des travailleurs de Cis Médias annoncent une plainte contre la direction pour réclamer 18 mois de salaire impayés

Kankan : l’an 65 ans de la création de l’armée guinéenne célébrée au Camp Soundiata Keita

Comme un peu partout dans le pays, le 65eme anniversaire de la création de l’armée guinéenne a été célébré ce 1er novembre 2023 à Kanka, dans la troisième région militaire. Très tôt ce mercredi, autorités administratives, militaires, anciens combattants et plusieurs citoyens étaient mobilisés au camp Soundiata Keïta de Kankan pour ce faire. Et, c’est par le rassemblement et la montée du tricolore guinéen que cette journée a démarré.

Dans son allocution, colonel Mamady Condé, commandant de la troisième région militaire de Kankan a rappelé l’historique de l’armée guinéenne.

« Avant 1958, la Guinée était une colonie française dépossédée de sa dignité et de son honneur. Le 1er novembre 1958, pour garantir, sauvegarder l’honneur et l’Independence de notre patrie au lendemain de la proclamation de la souveraineté nationale le 02 octobre 1958, le jeune gouvernement de la Guinée à sa tête le feu président Ahmed Sékou Toure, a nommé un secrétariat de la défense nationale rattaché à la présidence de la République le 1er octobre 1958. Ce secrétaire d’Etat que je veux nommer le capitaine Noumandjan Keita avait pour mission principale, la création et la mise en place d’une véritable force de défense. Parallèlement, le 25 octobre de la même année, un secrétariat général chargé de la direction et de l’organisation de l’armée a été mis en place. Au retrait des colons blancs, leurs armements, documents importants, habillements ont été brulés, jetés dans les cours d’eau pour ne laisser aucun héritage à la jeune armée guinéenne. A sa création, l’armée guinéenne ne comptait que 735 hommes dont 50 sous-officiers, 687 hommes noirs, formés que 75 caporaux chefs, 135 caporaux et 477 soldats qui se trouvaient en Guinée au moment de l’Independence. Ils étaient regroupés au camps Galiléen, actuel camp Kèmèbourama de Kindia. C’est là que le capitaine Noumandjan Keita a constitué les premières unités le 1er novembre 1958 », a rappelé Mamady Condé.

Sélectionné pour vous :  Incendie au camp Samory Touré : les mises au point du colonel Karamoko Camara, commandant du bataillon du quartier général 

Même hors de nos frontières, l’armée guinéenne continue de faire ses preuves, indique le commandant de la troisième région militaire de Kankan.

« Il faut reconnaitre que l’armée guinéenne depuis sa création, a participé à plusieurs fronts de libération en Afrique. Nous pouvons citer l’Angola, le Mozambique, Guinée Bissau, le Liberia, la Sierra Leone et actuellement au Mali avec les Nations-Unies. Dans le souci de préserver cet acquis, plusieurs réformes sont engagées notamment la reprise des chantiers de construction des casernes militaires, la formation des militaires à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, la dotation des militaires en tenue, l’amélioration de leurs conditions de vie et travail mais et surtout le renforcement des relations civilo-militaires », a-t-il indiqué.

Des chaines de démonstration et l’inauguration d’une place d’armes construite dans l’enceinte du centre d’instruction d’infanterie du camp Soundiata Keita ont marqué cette journée.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...