Sélectionné pour vous :  Un acteur politique parle du CNRD : "Il leur fallait arriver au pouvoir pour mieux se dévoiler et payer le prix de ce qu'ils faisaient dans l'ombre"

Retour à l’ordre constitutionnel : la Guinée signe une convention de 1,8 millions de dollars

En principe, selon l’accord obtenu par la junte guinéenne avec la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la transition guinéenne s’achève en décembre 2024. Cependant, les dernières déclarations du Premier ministre laissent émerger le doute quant au respect de ce délai. Côté partenaires, l’on se mobilise déjà pour faciliter le retour à l’ordre constitutionnel en Guinée.

C’est dans ce cadre qu’une convention de 1,8 millions de dollars a été signée mercredi, 15 mai 2024 : « Cet accord a été signé entre l’ambassadeur du Japon en Guinée, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le gouvernement guinéen, représenté par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et le Général de Division à la retraite Ibrahima Kalil CONDE. C’est un financement de plus de 1,8 millions de dollars, destiné au Conseil National de Transition (CNT), à la Radio Rurale et à l’Organe de Gestion des Élections, avec le PNUD comme partenaire chargé d’exécution. Un projet qui réjouit le PNUD qui se dit honoré de la confiance pour l’exécution de ce projet crucial. Le Japon est en effet l’un des partenaires les plus importants du PNUD. Dans son discours, Monsieur Ismael NABE a exprimé sa gratitude au gouvernement japonais, rappelant les nombreux dons fait à la Guinée », rapporte le service de communication du ministère guinéen du Plan et de la Coopération Internationale.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Siguiri: un conducteur de camion benne tue un taxi motard au rond-point Bombada
Laisser une réponse
Share to...