Sélectionné pour vous :  Siguiri: une fillette de 4 ans retrouvée morte dans une fosse septique au quartier plateau

Kindia: une plantation d’ananas d’une valeur de 100 millions de francs guinéens, brûlée par des inconnus à Foulaya

Un incendie d’origine inconnue a ravagé une plantation d’ananas mercredi , 20 décembre à Foulaya, un district de Damakania situé à 7 kilomètres de la commune urbaine de Kindia. Selon les victimes rencontrées par notre correspondant ce jeudi, c’est un investissement de plus de 100 millions de francs guinéens qui vient de partir en fumée.
A en croire Aboubacar Yattara, une des victimes, cette plantation d’un hectare et demi dont 75 000 pieds, était à la phase de récolte.

« C’est depuis 2021 que nous sommes installés ici, on a fourni assez d’efforts pour réaliser ce champ d’ananas qui était dans la phase de récolte. Mais malheureusement, c’est hier qu’on nous a appelé pour nous dire que notre champ a pris feu. Directement, on est venus constater qu’effectivement, c’est vrai. Mais les dégâts sont énormes car c’est un hectare et demi de 70 à 75 000 pieds. Le coup d’investissement, c’est dans les 100 millions de francs guinéens. Selon nos estimations avec la récolte, on pouvait avoir au moins 200 millions de francs guinéens mais hélas. Nous demandons aux autorités compétentes, notamment le ministère de l’Agriculture et de l’Élevage de venir constater les faits et de nous accompagner », a-t-il lancé.

Selon Boubacar Diallo une autre victime, il s’agit d’un incendie criminel.

« Quand on regarde la façon dont la plantation a pris feu, tu comprends directement que c’est fait par l’homme. On avait fait des pare-feu un peu partout pour éviter ce qui est arrivé. Et malgré tout, c’est arrivé. Mais, nous allons porter plainte contre X afin que les enquêtes soient ouvertes pour situer la responsabilité », dit-il.

Sélectionné pour vous :  Attaque meurtrière contre des civils au Burkina Faso : la junte malienne irritée par le mot « génocide » employé par le président de la CEDEAO, Embaló

Pour rappel, ces jeunes ont été appuyés par une Institution Internationale afin de lutter contre la migration irrégulière. Et, c’est cette aide qu’ils disent avoir utilisé pour s’offrir cette plantation qui vient d’être brûlée.

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...