Sélectionné pour vous :  Évasion à la maison centrale de Conakry: la HAC rappelle les journalistes à l'ordre et les invite à relater les faits réels (communiqué)

Siguiri : un jeune poignardé à mort par des éléments d’un groupe rival, à cause d’une fille 

Un jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, du nom Bréma Camara, a été poignardé à mort par un groupe de jeune. L’acte s’est passé dans la nuit lundi, 22 avril 2024 à Fifa, un district relevant de la sous-préfecture de Didi, située à environ 165 kilomètres du centre ville de Siguiri. Selon nos informations recueillies sur place, il s’agit d’une bagarre née autour d’une fille dont deux jeunes appartenant à deux groupes rivaux se disputaient.

Rencontré à l’hôpital préfectoral de Siguiri, Dr Abdoul Bachir Condé, médecin légiste a précisé que c’est bien le corps sans vie de la victime qu’a reçu le centre de santé de Didi. Ce, malgré tous les efforts qu’ont fourni les secouristes.

« Nous avons été informés par des citoyens du district de Fifa dans la sous-préfecture de Didi du cas d’assistanat d’un jeune garçon de 20 ans du nom de Bréma Camara. Sur le coup, nous avons demandé à ce que la victime soit rapidement envoyée au centre de santé pour des soins d’urgences et c’est ce qui fut fait. Mais très malheureusement, c’est finalement le corps sans vie de la victime qui a été envoyé au centre de santé, bref un dépôt de corps. À la question de savoir comment cela est arrivé ? Les témoins nous ont expliqué que ce sont deux groupes de jeunes garçons qui se sont violemment affrontés à cause d’une jeune fille et qui a finalement viré au drame. La victime a été poignardée au niveau de la poitrine, c’est-à-dire en plein coeur, donc il avait perdu beaucoup de sang qui a causé sa mort. En clair, selon l’autopsie, le défunt serait mort suite d’un choc hémorragique », a laissé entendre le médecin légiste.

Sélectionné pour vous :  Cas Soul Bang’s et Manamba à Dakar : voici l’origine de l’altercation, selon le ministre guinéen des Affaires Étrangères

Aux dernières nouvelles, le corps sans vie de la victime a été remis à ses parents pour son inhumation. Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Siguiri, Ibrahima 1 Camara annonce dans les prochains jours l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

Affaire à suivre !

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...