Sélectionné pour vous :  Évaluation des partis politiques en Guinée: "Même la méthode n'a pas été bonne", selon Marc Yombouno

Samedi d’assainissement: le ministre des Infrastructures et des Travaux Publics coordonne les travaux à Kaloum

A l’occasion de la célébration du 65eme anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance, les autorités de la transition ont décidé de consacrer la journée de ce samedi, 30 septembre 2023 à l’action citoyenne d’assainissement à travers le pays. Une manière de rendre ces villes propres afin de bien célébrer le 2 octobre. Comme chaque mois, le ministre des Infrastructures et des Travaux Publics et ses cadres étaient dans les rues de la capitale pour se prêter à cet exercice.

Si le mois dernier l’équipe du ministre était dans la zone de Matam, pour ce mois, c’est la commune de Kaloum qui était à l’honneur. Avec ses homologues de la Justice, de l’Économie et des Finances, ils ont rendu propre le tronçon de l’archevêché.

« La journée d’assainissement d’aujourd’hui comme vous le savez, c’est dans le cadre de la semaine de l’indépendance. Nous avons avec le ministère de l’Économie et des Finances, le ministre de la Justice, organisé les équipes pour faire l’assainissement sur le tronçon de l’archevêché. Ça s’est très bien passé. Comme vous le voyez, c’est une grande mobilisation. Nous avons fait l’assainissement avec les équipes du ministère mais aussi de la justice et de l’économie. En revenant à pied, on s’est rassuré que tout est propre et que toutes les dispositions sont prises pour assurer une très bonne fête d’indépendance le lundi », indique le ministre des Infrastructures et des Travaux Publics.


Dans la foulée, le ministre Gando Barry n’a pas manqué de lancer un message aux populations pour maintenir propre l’environnement.

Sélectionné pour vous :  Kintinian ( Siguiri ): un autre jeune orpailleur perd la vie dans l'éboulement d'une mine d'or

« Je félicite d’abord les populations, parce que depuis que cette journée d’assainissement mensuelle a été lancée, il y a un regain d’intérêt. Il y a plus de participation et on sent qu’il y a beaucoup plus de propreté. L’insalubrité est devenue de plus en plus ancrée dans le quotidien des familles, mais surtout dans l’administration. Chaque mois, l’administration avec les cadres, les autorités locales, se mobilisent pour nettoyer et rendre notre environnement propre. Donc, c’est vraiment les encourager à redoubler d’efforts pour que notre belle capitale redevienne comme on le disait, la perle de l’Afrique de l’Ouest », a dit le ministre.

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...