Sélectionné pour vous :  Décès d’une jeune fille suite à un avortement à Labé : l’infirmier et l’ex petit ami de la défunte conduits en prison

Vol à main armée, association de malfaiteurs: Trois présumés et une complice présentés à la presse, à Kankan 

C’est la compagnie gendarmerie territoriale de Kankan qui a servi de cadre à la présentation de ces présumés bandits et de leur complice ce mardi, 09 juillet 2024 devant le procureur de la République près le tribunal de première instance et plusieurs responsables militaires. Ces individus, considérés comme les auteurs de l’attaque à main armée qui a eu lieu le 30 juin dernier en face de l’université Julius Nyerere de Kankan, sont accusés de participation à une association de malfaiteurs, de vol à main armée, de recel et de complicité.

Le commandant Alpha Boiro est celui qui a lu le communiqué de presse.

« Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans la région de Kankan, les forces de défense et de sécurité ont effectué une série d’opérations afin de traquer les malfaiteurs jusque dans leur dernier retranchement. C’est ainsi : Le 30 juin 2024, aux environs de 21 heures, des bandits armés ont attaqué une boutique de téléphones dans le quartier Korialen. Aussitôt, les forces de défense et de sécurité alertées ont mis la main sur le nommé Souleymane Doumbouya alias Gbenko à 23 heures, en possession de câbles de chargeurs téléphoniques. Les déclarations de ce dernier ont permis d’interpeller le sieur Soumaila Keita alias Original et Mohamed Traore alias Z-mao respectivement les 3 et 4 juillet 2024. Suivant ces déclarations, une perquisition a été menée au domicile de dame Mamadama Camara à Senkefara, copine du nommé Kerfala Bangoura alias Kapo, actuellement en fuite et considéré comme l’un des cerveaux de l’attaque. Au cours de cette perquisition, les objets suivants ont été découverts : une arme de guerre PM-AK 47, deux chargeurs contenant quarante cartouches, une moto de marque Juve couleur rouge, des câbles de chargeurs téléphoniques, tous provenant de ladite boutique. Poursuivant sans relâche les enquêtes, nous avons interpellé la nommée Mamadama Camara le samedi 6 juillet 2024 aux environs de 13 heures dans le quartier Senkefara, alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre son copain Kerfala Bangoura alias Kapo. Ces quatre personnes mises en cause sont soupçonnées des faits de participation à une association de malfaiteurs, de vol à main armée, de recel et de complicité. Après cette présentation, elles seront déférées devant le tribunal de première instance pour la suite des enquêtes. »

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan a présidé cette présentation de présumés bandits. Comme toujours, Marwane Baldé n’a pas manqué de de livrer des messages à la population et aux autorités actuelles du pays.

Sélectionné pour vous :  Mali : le ministre des Mines, de l'Énergie et de l'Eau démissionne du gouvernement de la transition

« Je profite de cette occasion pour féliciter les forces de défense et de sécurité de Kankan pour leur vigilance et leur esprit patriotique. Mais également mes remerciements à la cellule de recherche contre la criminalité à Kankan. Cette dynamique, lancée il y a longtemps, vise à éradiquer la criminalité dans le ressort judiciaire de Kankan. Nous ne ménagerons aucun effort dans la lutte contre la grande criminalité. Je tiens à préciser que la population de Kankan a fait preuve de résilience en surmontant ces difficultés traumatiques que nos citoyens ont connues il y a quelques mois, lors de multiples attaques à main armée. Cela grâce à la politique du gouvernement en collaboration avec les forces de défense et de sécurité de la région. Le parquet est satisfait des forces de défense et de sécurité de Kankan et lance cet appel à la population de Kankan, ainsi qu’au gouvernement de la transition, de réitérer les efforts. Nous sommes reconnaissants des efforts et des moyens injectés pour la région de Kankan, mais aussi une main tendue à la population de Kankan pour participer à la lutte contre la criminalité dans son ressort. Nous allons recevoir tout à l’heure le procès-verbal de cette arrestation et aussitôt nous procéderons à l’ouverture d’une information judiciaire pour approfondir les enquêtes et respecter le droit de ces suspects, de ces personnes interpellées. Ce sont des citoyens guinéens, la loi n’a pas de couleur, la loi est impartiale, la loi est due mais c’est la loi. Ce n’est pas parce qu’ils sont interpellés aujourd’hui qu’ils sont déclarés coupables. Ils ont droit à un procès juste et équitable, ils ont également droit à la défense. C’est pourquoi nous allons recevoir tout de suite ce procès-verbal par la brigade de recherches afin de donner une orientation à cette procédure et continuer la lutte contre la criminalité », s’est réjoui Marwane Baldé, procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan.

Il faut rappeler que depuis le déploiement d’un dispositif sécuritaire dans la région administrative, l’on a constaté une diminution totale des attaques à main armée à Kankan.

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...