Sélectionné pour vous :  Propos de Dr Dansa sur l'organisation des élections : le RPG dénonce un "langage de haine et de rancune"

Kamsar et Kolaboui (Boké) : des enseignants contractuels dans la rue

A Kamsar, dans la région de Boké, des enseignants contractuels ont mis à exécution leur menace de grève ce mercredi, 11 avril, 2023. Ils ont boudé les salles de classe et sont descendus en grand nombre dans la rue pour réclamer leurs arriérés de salaire.

Ces enseignants contractuels communaux qui ont organisé une marche pacifique, étaient munis de pancartes et scandaient des slogans tels que : << Nos arriérés, nos primes. Pas de primes, pas de cours, à bas les corrompus >>.

Des responsables trouvés sur place, ont tenté de calmer les tentions en rassurant que leur situation est en train d’être résolue par les autorités au plus haut niveau en charge de l’éducation.

<< Moi, je vous remercie parce que vous n’avez rien caché. Et vous contribuez beaucoup pour le développement de notre pays. Ce dont vous enseignez, sont les futurs présidents de la République, les futurs ministres… Votre travail ne peut jamais être payé, c’est un travail noble. Donc en retour, l’Etat doit être reconnaissant à votre égard et votre situation sera régularisée >>, a indiqué monsieur Lamah.

Dans la sous-préfecture de Kolaboui également, ils étaient nombreux à battre le pavé pour exprimer leur ras-le-bol, avec les mêmes slogans : << Pas de primes, pas de cours >>.

A préciser que ces enseignants contractuels réclament le paiement de 6 mois de leurs arriérés de salaire. Cette grève intervient suite à l’appel lancé par la base nationale des enseignants contractuels de Guinée. Ce, après avoir constaté la lenteur de la coordination nationale dans le traitement de ce dossier, qui n’a que trop duré.

Sélectionné pour vous :  N’zérékoré : AGUISER sensibilise les usagers de la route sur les risques d’accidents

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...