Sélectionné pour vous :  L'armée au pouvoir en Guinée depuis 2 ans: "Le CNRD est en train de travailler et cela mérite d'être célébré le 5 septembre"

Arrestation des journalistes : « La répression de cette manifestation est une illustration éloquente de la volonté de museler la presse » (Cellou Dalein)

Une dizaine de journalistes guinéens ont été brutalisés et arrêtés ce lundi, 16 octobre 2023 à Kaloum par les services de sécurité lors d’une marche organisée par le syndicat de la presse contre les restrictions du site Guineematin.com. Cette répression barbare ne laisse pas indifférent les acteurs sociopolitiques guinéens.

C’est le cas de Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui dénonce une volonté de museler la presse à l’effet de faire taire toutes les voix discordantes.

« Je condamne avec la plus grande fermeté l’arrestation et le déferrement de 14 journalistes ce lundi 16 octobre alors qu’ils participaient à la manifestation pacifique organisée par le Syndicat des Professionnels de la Presse en Guinée (SPPG) pour dénoncer les entraves récurrentes à l’exercice de la liberté de la presse. La répression de cette manifestation, qui n’avait pourtant pas été interdite par la mairie de Kaloum, est une illustration éloquente de la volonté de museler la presse à l’effet de faire taire ainsi toutes les voix dissonantes », s’est-il insurgé.

Cellou Dalein Diallo a, par ailleurs, exprimé tout son soutien et sa solidarité aux Organisations professionnelles, au Syndicat Professionnel de la Presse de Guinée (SPPG) ainsi qu’à tous les journalistes guinéens qui font face actuellement à d’énormes difficultés dans l’exercice de leur noble métier. « La liberté d’expression est indéniablement la sentinelle du respect de l’exercice effectif de tous les autres droits de l’homme », a rappelé le président de l’UFDG.

C’est pour cette raison, Cellou Dalein Diallo exhorte les Associations, Syndicats de la presse ainsi que tous les acteurs politiques et sociaux à se mobiliser pour « exiger la libération immédiate des journalistes arrêtés et pour protéger à tout prix la liberté de la presse des dérives autocratiques de la junte au pouvoir ».

Sélectionné pour vous :  Gabriel Haba: "Notre système éducatif n'est pas adapté aux réalités du pays, on forme les chômeurs"

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...