Sélectionné pour vous :  CRIEF : la décision de mise en liberté de Damaro Camara confirmée en appel, le parquet spécial se pourvoit en cassation 

CRIEF : les avocats d’Oyé Guilavogui de retour dans le dossier, mais l’affaire renvoyée de nouveau (raisons)

Le procès dans l’affaire ministère public et agent judiciaire de l’État contre l’ancien ministre Oyé Guilavogui devait se poursuivre ce mercredi, 18 octobre 2023 devant la chambre de jugement de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) après le retour dans le dossier des avocats du prévenu.

Sauf qu’à l’ouverture de l’audience, la Cour a constaté l’absence du dernier témoin qui devait faire sa déposition à la barre lorsque la procédure a été bloquée par le retrait des avocats de la défense.

Prenant la parole, Moustapha Mariama Diallo, représentant du ministère public dans ce dossier a expliqué cette absence par les multiples renvois du dossier dus au manque d’avocats. Le substitut du procureur a sollicité un renvoi à huitaine pour que ce témoin soit présent et que les débats continuent. Il a été suivi par la partie civile.

Une demande que s’est catégoriquement opposée la défense. Me Salifou Béavogui, un des avocats à la défense a sollicité la continuation des débats. Par ailleurs, la défense a saisi l’occasion pour formuler une demande de mise en liberté en faveur de l’ex ministre Oyé Guilavogui.

Après avoir écouté toutes les parties, la Cour a renvoyé l’affaire au 25 octobre 2023 pour rendre sa décision sur la demande de mise en liberté et pour la comparution du dernier témoin. En attendant, la Cour va écrire à la Banque centrale pour avoir les relevés de l’utilisation des 50 millions de dollars. Le prévenu a été également demandé de venir lors de la prochaine audience avec les relevés bancaires de ses comptes.

Sélectionné pour vous :  Décès de Djènè Kaba : ses parents s'expriment à Kankan « Djènè était tout pour nous »

 

Depuis la CRIEF, Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...