Sélectionné pour vous :  Que servaient les 5 comptes bancaires de Souleymane Traoré ? La réponse surprenante de l'ex DG du Fonds d'Entretien Routier

CRIEF : Michel Kamano obtient une autorisation exceptionnelle de sortir du territoire pour des raisons de santé…

Après un renvoi de quelques semaines, le procès dans l’affaire ministère public et l’État guinéen contre l’ex président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara et compagnie s’est poursuivi ce jeudi, 22 juin 2023 devant la chambre de jugement de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

A l’audience du jour, la majeure partie des débats ont tourné autour de l’appréciation d’un rapport médical et une demande d’évacuation sanitaire à l’étranger présentés par le prévenu Michel Kamano à travers son avocat.

Prenant la parole, le ministère public représenté par le substitut du procureur spécial n’a pas trouvé d’objection. Lazare Mamady Bauré a indiqué que la vocation du parquet n’est pas de priver un citoyen son droit d’aller se soigner. Selon lui, le premier droit d’un détenu, c’est le droit à la santé.

De son côté, Maître Amadou Baben Camara, un des avocats de l’Agent judiciaire de l’Etat a fait savoir que « l’État Guinéen ne va jamais s’opposer au droit à la santé d’un citoyen guinéen ». Ce que nous demandons par contre, dit-il, « c’est de connaître le délai afin de situer la Cour. Si cela est fait, nous ne trouvons pas d’objection à cette demande d’évacuation », a dit l’avocat de l’État.

Après avoir entendu toutes les parties, la Cour a autorisé exceptionnellement Michel Kamano à sortir du territoire national pour des raisons de santé pour une durée n’excédant pas 31 jours conformément à sa demande.

 

Depuis la CRIEF, Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Charles Wright au tournoi des détenus à la MC: ''L'image n'est pas jolie pour lui, pour le procès et pour les victimes" (Asmaou Diallo AVIPA)
Laisser une réponse
Share to...