Sélectionné pour vous :  Grogne à la RTG après la suspension de Fana Soumah : le syndicat invite les travailleurs à une nouvelle mobilisation ce vendredi

Croisade contre la vente illicite des médicaments : Aly Touré promet d’accentuer la lutte « jusqu’à l’extinction finale de tous les points de vente »

Lancée il y a un an maintenant, la lutte contre la vente illicite des médicaments par les non professionnels s’est accentuée ces derniers jours à Conakry, notamment au marché Madina, lieu de vente par excellence de ces produits de santé jugés impropres à la consommation.

Cette opération du comité national de lutte contre les pratiques médicales et paramédicales illégales, de trafic et la contrefaçon des médicaments et des produits de santé a pour objectif de débarrasser le pays des médicaments impropres à la consommation.

Au cours des dernières dernières incursions des forces de sécurité, plusieurs personnes ont été interpellées et mises à la disposition de la justice. Aly Touré, procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) promet une lutte sans merci contre la vente de ces produits de santé par les non professionnels.

« Vu que les premiers actes avaient porté fruits, ils ont pensé que c’était un phénomène qu’on avait délaissé. C’est ainsi qu’on a eu des informations comme quoi la vente des produits pharmaceutiques a repris. Nous avons encore remis la machine en marche pour pouvoir continuer la lutte jusqu’à l’extinction finale de tous les points de vente illicite de produits pharmaceutiques. Je réitère que le médicament n’est pas un produit de commerce, c’est un produit de santé, ce n’est pas un élément de commerce », a lancé le chef du parquet de la CRIEF à la télévision nationale.

Depuis le début de cette bataille contre les faux médicaments, au moins dix dossiers ont été jugés devant la chambre de jugement de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières ( CRIEF).

Sélectionné pour vous :  Morissanda Kouyaté martèle : « Les sanctions de la CEDEAO n’ont plus aucun sens »

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...