Sélectionné pour vous :  Biosphère des Monts Nimba : Un plan d'aménagement et de gestion en cours d'élaboration

Décès de Mamadouba Bangoura au Maroc : le ministère des affaires étrangères apporte des précisions

Suite au décès de Mamadouba Bangoura, compatriote guinéen résident au Maroc, les Guinéens résidents dans ce pays ont manifesté leur mécontentement contre la représentation diplomatique de la Guinée au Maroc en demandant le départ de l’ambassadeur. Face à la situation le Directeur général des guinéens établis à l’étranger a apporté des précisions. Selon Mamadou Saïtiou Barry, le défunt était un migrant en situation irrégulière au Maroc, atteint d’un cancer de foi.

« Feu Mamadouba Bangoura a été déposé à l’ambassade le vendredi 2 juin 2023, vers 15 heures par des compatriotes Guinéens résidants à Casablanca et abandonné dehors. Vue son état de santé très dégradé, l’ambassade a pris la situation en charge en le transférant immédiatement à l’hôpital Ibn Sina de Rabat. Les premiers examens ont relevé sa pathologie et il a été transféré vers un hôpital spécialisé de Rabat. Les résultats obtenus, au laboratoire de l’hôpital Ibn Sina de Rabat a révélé que le patient a un cancer situé au niveau de sa mâchoire et il fut dirigé vers un spécialisé en l’occurrence l’institut nationale d’oncologie Sidi Mohamed Ben Abdallah de Rabat. Après plusieurs négociations et échanges avec l’ambassade cette nuit vue l’évolution très avancée de sa maladie, le directeur de l’institut national d’oncologie Sidi Mohamed Ben Abdallah de Rabat a jugé nécessaire de continuer son traitement à Casablanca. L’accord d’hospitalisation étant obtenu pour le lundi 5 juin 2023, suite à la négociation entre l’ambassade et le centre Mohamed V pour le traitement des cancers de Casablanca. Sur ce le malade fut conduit le samedi 3 juin 2023, à Casablanca après un échange avec le président du conseil des Guinéens du Maroc pour être hébergé par un de nos compatriotes pendant deux nuits. Malheureusement tôt le matin, l’ambassade a été informé de son décès et de surcroît dans un immeuble inhabité et en construction mis dehors par notre compatriote à qui il était confié par l’ambassade et le conseil des Guinéens du Maroc. Une situation déjà prise en charge par les autorités compétentes pour élucider toute la vérité », explique-t-il avant de poursuivre.

Sélectionné pour vous :  Proposition des 35% du gouvernement avec échelonnement: Le mouvement syndical convoque une assemblée générale

« Le ministère a été surpris de voir la réaction spontanée de certains de nos compatriotes vivants au Maroc prétendant que rien n’a été fait en faveur du malade », regrette Mamadou Saïtiou Barry.

 

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...