Sélectionné pour vous :  Kamako (Boké): Charles Wright prend part à l'inhumation de Mansour Bah, mort en détention à la prison civile

Impacts de l’incendie du dépôt d’hydrocarbures de Kaloum sur l’environnement : ces recommandations d’un environnementaliste

Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2023, le principal dépôt d’hydrocarbures de la Société guinéenne de Pétrole situé dans la commune de Kaloum, a pris feu. Une explosion qui a coûté la vie à une vingtaine de personnes, ainsi que des dégâts matériels considérables. Sur le plan sanitaire et environnemental également, des effets néfastes comme la pollution et les risques de maladies pulmonaires ne sont pas à exclure, selon les recommandations d’un environnementaliste.

Pour mieux gérer les dégâts de cette explosion sur l’environnement, Mamadou Diawara, environnentaliste et directeur exécutif de Guinée écologie apporte des pistes de solutions.

« Au niveau des impacts, y a la nappe phréatique qui va être affectée parce qu’il y aura une absorption de ce liquide au niveau du sol. Donc cette nappe phréatique sera affectée. Les puis qui sont à proximité devraient être évalués pour voir le niveau de pollution de cette nappe phréatique pour éviter que les gens inhalent les métaux lourds qui peuvent s’ingérer dans cette nappe phréatique et affecter les eaux souterraines. On a vu les équipes sur le terrain qui essaient d’évaluer la pollution, mais il faut aller au-delà de cette évaluation. Mettre en place une cellule de crise pour continuer à évaluer, mais aussi de voir quel système d’information il faut mettre en place pour que les gens qui sont affectés au-delà du site peuvent remonter ces informations et comment est-ce qu’il faut les gérer. Pour la population, si ce n’est vraiment pas nécessaire, il faut limiter les déplacements à proximité de ce site ou prendre les mesures qui sont envisagées par le gouvernement, notamment le port du masque. Ça évite d’inhaler les gaz et les métaux en suspension aux alentours du site. Il faut veiller à ce que les puis qui sont à proximité du site soient évalués. Pour l’instant, il faut éviter de boire et même d’utiliser à des fins de toilette cette eau », lance cet environnementaliste.

Sélectionné pour vous :  Kamako (Boké): Charles Wright prend part à l'inhumation de Mansour Bah, mort en détention à la prison civile

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...