Sélectionné pour vous :  Procès des leaders du FNDC : les précisions de Me Béa sur le cas Saïkou Yaya Barry et Billo Bah

Non-respect du protocole d’accord par le gouvernement: la coordination des enseignants contractuels menace de déclencher une grève générale

Face au non-respect des engagements pris par le gouvernement dans le cadre du protocole d’accord signé pour satisfaire les revendications des enseignants contractuels de Guinée, ceux-ci ne décolèrent pas. Ils menacent de déclencher une grève générale et illimitée pour le reste de l’année scolaire. Le coordinateur national de ce mouvement que nous avons interrogé ce lundi, 12 février 2024, indique d’ailleurs qu’ils observent le préavis de grève déposé par le mouvement syndical.

Le coordinateur national des enseignants contractuels de Guinée dit être au regret de constater que le gouvernement refuse de respecter ses engagements vis-à-vis de sa corporation. Face à cette situation selon Alseny Mabinty Camara, la seule option c’est d’aller en grève.

« C’est clair que le gouvernement n’a pas respecté tous ses engagements et le protocole d’accord prévoyait beaucoup de points qui devaient être exécutés bien avant le 31 décembre et qu’à la fin du mois de janvier, les enseignants contractuels puissent être en possession de leur premier salaire. Chose qui n’a pas été faite. Raison même pour laquelle nous avons haussé le ton et interpellé le gouvernement à respecter ses engagements vis-à-vis des enseignants contractuels. Donc si le mouvement syndical vient en appui par rapport à cette position, nous on était déjà prêts pour aller en grève. Les choses se sont envenimées avec l’arrestation de Pendessa et d’autres points qui ne sont pas éclairés dans le protocole tripartite, tous ceux-ci sont venus apporter plus d’ingrédients à la lutte contractuelle. Mais qu’à cela ne tienne, nous nous avons interpellé l’intersyndicale de l’éducation et le CNDS afin que le gouvernement respecte ses engagements vis-à-vis des enseignants contractuels. Faute de quoi, nous allons déclencher une grève générale, illimitée au sein de notre secteur tout au long du reste de l’année », a-t-il menacé.

Sélectionné pour vous :  Lansana Komara parle de la situation actuelle de la Guinée : "Tout le pays est en train de galérer, la Guinée va très mal"

Tout de même, Alseny Mabinty Camara rassure que sa corporation est dans l’esprit du mouvement syndical qui a d’ores et déjà déposé un préavis de grève pour exiger la libération du journaliste Sékou Jamal Pendessa, la baisse du prix des denrées de première nécessité entre autres.

« Nous faisons partie du mouvement syndical. Donc cette plateforme revendicative nous concerne à 100%. Et notre point de vue par rapport à cela, nous soutenons le préavis de grève. Si toutefois le gouvernement ne réagit pas, automatiquement, la grève va être déclenchée et nous allons la suivre à la lettre », a-t-il martelé.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...