Sélectionné pour vous :  Me Paul Yomba titille le ministre Charles Wright : « Il a touché au rubicond, aux fruits de l’arbre interdit »

Soutien du Forum des forces sociales aux enseignants contractuels de Guinée : « Les vrais amis se reconnaissent dans les moments difficiles » (Alseny Mabinty)

Le Forum des forces sociales a sans hésiter apporté son soutien <<indéfectible>>, aux enseignants contractuels de Guinée qui sont depuis 07 mois sans salaire et qui se battent depuis 2018 pour intégrer la fonction publique, mais en vain. Dans une déclaration rendue publique, hier lundi, le Forum des forces sociales en a profité pour appeler à un sursaut de la part du mouvement syndical guinéen face à cette situation. C’est une première selon le coordinateur général de la coordination nationale des enseignants contractuels de Guinée qu’un reporter de Siaminfos.com a interrogé ce mardi, 30 mai, 2023.

Les enseignants contractuels de Guinée au front pour leur intégration à la fonction publique et le paiement des 07 mois de leurs arriérés de salaire, avaient sollicité le soutien des structures syndicales et organisations non gouvernementales du pays, notamment la société civile. C’est pour cette raison que le soutien déclaré lundi par le forum des forces sociales vis-à-vis de leur combat, les galvanise davantage selon leur coordinateur général.

<<A plus d’un titre, nous sommes réconfortés par rapport au soutien apporté par le forum des forces sociales de Guinée, c’est vraiment salutaire. Je dirai même que c’est une première fois qu’une organisation de la sorte apporte son soutien aux enseignants contractuels dans leur traversée de désert. Et si toute fois nous nous unissons et que toutes les entités se donnent les mains, nous pouvons déplacer les montagnes face à ce gouvernement qui préfère la sourde oreille pour ne pas entendre le cri de cœur des enseignants contractuels>>, a laissé entendre Alseny Mabinty Camara qui compte s’associer à la société civile pour mener front commun.

Sélectionné pour vous :  Me Paul Yomba titille le ministre Charles Wright : « Il a touché au rubicond, aux fruits de l’arbre interdit »

<<Nous allons nous retrouver dans les jours à venir pour pouvoir définir les stratégies à mener pour que nous puissions être rétablis dans nos droits, parce que les vrais amis se reconnaissent en moment difficile. Et donc nous estimons que ce sont nos vrais amis qui viennent de nous apporter leur soutien dans notre combat qui ne fait que perdurer>>, a-t-il indiqué.

Ce responsable de la CNEG réitère à cette occasion leur volonté de boycotter les examens nationaux qui vont démarrer à partir du 05 juin.

<< Les menaces restent les mêmes et le boycott des examens ne sont pas exclu, il faut le retenir. Quel que soit le problème, nous ne pouvons pas continuer à dispenser les cours de façon éternelle sans être entretenu et payé. C’est un droit et il doit être accordé aux enseignants contractuels. C’est aussi un devoir de la part de l’Etat de respecter ses engagements vis-à-vis de son contrat qu’il a signé avec les enseignants contractuels>>, a-t-il menacé.

 

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...