Sélectionné pour vous :  Conakry : Des jeunes du quartier Soloprimo manifestent contre le manque d'électricité, circulation perturbée sur l'axe

Faranah: plusieurs quartiers le long du fleuve Niger victimes d’inondation

La grande pluie qui s’est emparée de Faranah dans ces derniers temps a donné naissance à des inondations à maints endroits de la préfecture. De Faranahkoura en passant par Sirikoleny, Mosquée aviation et Tonkolonko, les riverains de ces quartiers ont été victimes d’inondation, suite à l’augmentation de volume des crues du fleuve Niger.

Ce jeudi 21 septembre 2023, les autorités locales se sont redues sur le terrain pour toucher du doigt la réalité. Partout où la délégation est passée, les citoyens impactés ont demandé l’aide du gouvernement et les personnes de bonne volonté. C’est le cas de Daouda Kouyaté du quartier Sirikoleny.

« Moi, j’habite ici depuis plusieurs années. Mais le volume d’eau de cette année est sans pareil. L’eau a envahi nos maisons, les vivres et non vivres sont tous inondés. Nous demandons l’aide du gouvernement et les personnes de bonne volonté. Même si le gouvernement nous trouvait des parcelles sur les coteaux, nous allons nous installer là-bas. Qu’ils nous aident à avoir des produits contre les maladies hydriques », a-t-il demandé.
De son côté, Mamady Condé, un autre habitant du quartier Mosquée, est revenu brièvement sur les circonstances dans lesquelles l’eau s’est invitée dans leurs demeures.

« Cela fait trois jours que nous vivons dans l’eau. nos maisons et biens sont inondés. C’etait à 3 heures du matin que l’eau est entrée chez nous. Immédiatement, nous avons fait sortir les enfants avant de se sauver. Nous vivons ici malgré nous. On n’a pas de moyens pour se trouver une parcelle afin de quitter définitivement ce lieu parce que nous courons des dangers. On a tué deux serpents ici. Et si on avait pas vu ces serpents, ils allaient nous mordre. Il faut que l’Etat et les personnes de bonne volonté nous aident pour nous sortir de ce pétrin », a lancé Mamady Condé.

Sélectionné pour vous :  Les marchés de rénovation de la maison centrale de Conakry passés en violation de la loi ? L'avis d'un expert de passation des marchés publics

Après le constat, le préfet de Faranah, Bernard Kamano a fait une invite aux riverains:

« Nous avons fait le tour des différents quartiers le long du fleuve Niger pour constater le niveau d’inondation et sensibiliser la population parce que le niveau d’eau est trop élevé (6, 20 mètres). Nous demandons aux citoyens de ne pas laisser les enfants à la débandade parce que nous avons constaté que le niveau d’eau monte rapidement. Les puits sont pleins , les latrines sont pleines. C’est des sources des maladies diarrhéiques et les maladies de la peau. Ils doivent être attentifs et vigilants. Nous demandons à tous ceux qui sont impactés par cette inondation, de transférer les objets chez les voisins. Eux-mêmes, de déménager pour la circonstance. Ceux qui sont très proches dont les bâtiments risquent d’être inondés. Nous leur avons demandé de prendre les mêmes dispositions, ne pas s’endormir à des heures tardives parce que généralement, l’eau vient très tard la nuit », a-t-il martelé.


Depuis le début de l’hivernage, les risques d’inondations ont été signalés à maints endroits tant à Faranah centre qu’à certaines zones rurales.

Faranah, Fanta Lancinet Keita pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...