Sélectionné pour vous :  Polémique autour de la libération de Fonikè et cie : « Au nom de la quiétude, ça a été la plus bonne décision que je n'ai jamais prise » (Charles Wright)

Discours caustique de Doumbouya à la tribune de l’ONU : « C’est un président de la transition qui s’est retrouvé là-bas comme porte-parole des putschistes » (Fodé Baldé)

Son discours était sans nul doute attendu par plus d’un, c’est désormais chose faite. A l’occasion de la 78ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-Unies, le chef de la junte guinéenne a prononcé ce jeudi, 21 septembre 2023, un discours caustique à la tribune de l’Institution. Dans son allocution, l’homme du 5 septembre 2021, a tenté de justifier la recrudescence des coups d’État dans l’espace ouest-africain.

Comme il fallait s’y attendre, certains acteurs politiques guinéens commencent déjà à réagir. Fodé Baldé, responsable de la communication digitale de l’Union des forces républicaines (UFR), se dit déçu :

« Ma tristesse est grande parce que venir à une telle tribune pour justifier un coup d’État, c’est vraiment regrettable. Et surtout que les Guinéens attendaient vraiment que le colonel Mamadi Doumbouya demande l’assistance des partenaires techniques et financiers, l’accompagnement de l’ONU à défaut de trouver les moyens pouvant permettre le retour à l’ordre constitutionnel. Mais fort malheureusement, c’est pas ce à quoi on a assisté vraiment. On a plutôt assisté à une volonté de vouloir s’isoler, se démarquer du reste du monde, envoyer des directives et essayer de créer une certaine rivalité entre la Guinée et la CEDEAO, la communauté internationale et les partenaires techniques et financiers. C’est un discours qui n’apporte pas grand-chose à la Guinée. C’est un président de la transition qui s’est retrouvé là-bas comme porte-parole des putschistes de l’espace ouest-africain », a-t-il martelé avant de poursuivre :

« C’est un président de la transition qui se donne la légitimité de porter, selon lui, l’aspiration des jeunes africains. Alors qu’en réalité, nous sommes de ces jeunes là qui ont la volonté de choisir délibérément leurs dirigeants. Je pense que ce discours, c’est tout ça pour ça. Tout cet investissement pour nous servir un tel discours, c’est regrettable (…) Tout cela révèle déjà de la volonté presque connue des Guinéens de ne pas aller rapidement au retour à l’ordre constitutionnel. Il revient aux Guinéens de se taire ou de s’engager dans une volonté de retour à l’ordre constitutionnel », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Chômage des jeunes en Guinée: «Je me demande quel est l’impact du FONIJ sur la jeunesse » (Dr Ibrahima Sory d’ADC-BOC)

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...