Sélectionné pour vous :  Nomination des membres des conseils de quartier et de district par le gouverneur : « Nous n’accepterons pas qu’on vide la décentralisation de son contenu » (Dr Faya Millimouno

Fin du CEE: << il y a eu zéro élève fraudé sur toute l’étendue du territoire>>, (Hawing Guillaume)

Après trois journées d’évaluations, l’examen d’entrée en 7e année, session 2023, a pris fin mercredi sur toute l’étendue du territoire. L’heure est donc de se prononcer sur le bilan. Selon le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, c’est un bilan globalement positif.

À part quelques petits incidents liés aux tentatives de fraude dans certains centres d’examen comme le cas du centre Morifindjan Diabaté 1 du côté de Kankan où le personnel d’encadrement a été remplacé et exclu dans tout le processus d’examens pendant trois ans, le bilan des trois journées du certificat d’études élémentaires est globalement positif. C’est en tout cas ce que soutient également le ministre Hawing Guillaume de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation. Selon lui, il n’y a pas eu de fuite de sujets et aucun candidat n’a été fraudé cette année.

<< Nous avons réussi un examen national de CEE sans fuite de sujets. Tout commence là. Tout examen émaillé de fuites de sujets n’est pas un examen. La toute première marque est que les élèves ont composé avec la même égalité de chance, personne n’est venue avec un sujet déjà traité. Parce que quand il y a fuite de sujets comme les années passées, d’autres viendront avec le traité type. Tous les élèves ont composé avec la même chance. Cette année, il y a eu zéro élève fraudé au CEE sur toute l’étendue du territoire >>, a-t-il confié dans l’émission On refait le monde.

Concernant la publication des résultats, le patron du MEPU-A rassure qu’elle ne prendra pas assez de temps. D’ailleurs selon lui, la correction a d’ores et déjà démarré.

Sélectionné pour vous :  Renvoi du procès du massacre du 28 sept pour cause de petit-déjeuner : le ministre de la Justice parle d'un "acte de sabotage"

 

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...