Sélectionné pour vous :  Labé : le procureur près le TPI dresse le bilan de sa juridiction

Incidents lors du match ASK-MILO FC: ce que des journalistes sportifs disent du courrier réponse du bureau exécutif de la LGFP

Alors que les matchs de la dernière journée du championnat sont programmés, on ne connaît toujours pas le vainqueur de la rencontre ASK-Milo FC qui a été interrompue suite à un incident. Après le verdict de la commission norme, éthique et discipline de la Ligue guinéenne de football professionnel qui a décidé de rejouer le match, dans un courrier réponse, le bureau exécutif de l’Institution rejette la décision. Une décision qui, selon Lucien Beindou Guilao, est contraire au règlement intérieur du championnat.

Interrogé par un de nos reporters, Hamidou Kibola Bangoura, journaliste sportif au compte du site d’information Africasport soutient la lettre réponse du président de la Ligue guinéenne de football professionnel.

« On est encore dans le délai réglementaire parce que comme je l’ai dit, les gens ne lisent pas le règlement intérieur et chacun veut l’interpréter à sa façon. Sinon, dans l’article 64, il est dit : sauf urgence dûment justifiée, une rencontre ne peut être homologuée avant le 15e jour qui suit son déroulement.

Cette homologation est de droit le 30e jour. Et si aucune situation en instance la concernant n’est en cours ou si aucune demande visant à ouvrir une procédure n’a été envoyée avant cette date, donc on est encore dans les 15 jours », a-t-il indiqué avant de dire que le courrier réponse de la Ligue guinéenne de football professionnelle est bien fondé.

« Ce que je trouve logique parce que cette décision de rejouer ce match-là ne figure nulle part dans le règlement intérieur. Nulle part, il est indiqué qu’il faut rejouer un match pour une situation comme ça. Quand vous calculez depuis ce match-là jusqu’à maintenant, je pense peut-être qu’on est entre 12 ou 13 jours, mais on n’a pas encore dépassé les 15 jours. Mais ces deux jours-là, il y a l’obligation de sortir le résultat de ce match-là parce qu’il a été notifié à la CAF que le championnat guinéen de Ligue 1 va prendre fin le 2 juillet. Et, le 2 juillet, c’est demain. Donc, quand un championnat finit, on doit connaître le champion. Mais dans la configuration actuelle, même si les derniers matchs jouaient, c’est difficile de déclarer le vainqueur. C’est pourquoi le résultat doit sortir aujourd’hui ou plus tard demain matin avant justement les derniers matchs qui vont se jouer à partir de 16 heures. Nulle part dans le règlement, il n’est dit que quand il y a une situation comme ça, qu’il faut prendre une décision pour faire rejouer le match. Vous pouvez parcourir tout le règlement intérieur de ce championnat, nulle part cela n’est mentionné, nulle part. Dans les 119 articles, vous ne trouverez nulle part où on mentionne qu’il faut réjouer. Je pense que le règlement est clair, il faut l’appliquer.

Sélectionné pour vous :  Construction de sièges sociaux des entreprises minières : L'État guinéen décide de passer à la vitesse supérieure...

La commission de discipline, certes elle doit être indépendante. Mais son indépendance doit s’appuyer aussi en prenant des décisions sur le règlement intérieur du pays, du championnat. C’est ce règlement-là qui régit le bon déroulement de la compétition. Je pense qu’on ne peut pas inventer ou modifier un règlement, alors que la compétition est en cours. Ce n’est pas possible », rappelle Hamidou Kibola Bangoura.

Contrairement à son prédécesseur, Amadou Major Diallo, estime le règlement intérieur est plutôt en faveur du Milo FC de Kankan.

« Je pense qu’il faut que les parties arrivent à se comprendre. Moi, je préfère que cette rencontre soit rejouée, surtout la deuxième explication. Parce que s’ils se basent sur les textes, il y a plusieurs articles qui sont en faveur du Milo FC de Kankan. Donc, pour l’image du football guinéen, pour ne pas que la Guinée soit sanctionnée parce que la CAF a mis des précisions pour que la Guinée dépose le nom du champion de Guinée et la dernière journée c’est demain. Choisir un camp, ça risque de pénaliser le football guinéen », martèle Amadou Major Diallo, du groupe Cavi médias

Ibrahima Camara pour siaminfos.com

622750332

Laisser une réponse
Share to...