Sélectionné pour vous :  Mort par noyade de six candidates au CEE à Kouroussa : la CNEG "attristée" par le drame

La Guinée dans le groupe de la m*ort: réactions de quelques journalistes sportifs

La Guinée connaît désormais ses adversaires en phase de groupe de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2024. Le tirage au sort qui a eu lieu dans la soirée du jeudi, 12 octobre à Abidjan, a logé le Sily national dans le groupe C dénommé de la « mort ». Un groupe qu’il partage avec le Sénégal, la Gambie et le Cameroun. Des rencontres jouables, selon certains journalistes sportifs guinéens interrogés ce vendredi, 13 octobre par un reporter de Siaminfos.com, même si d’autres gardent encore le mauvais souvenir des dernières performances de l’équipe de Kaba Diawara lors de la CAN passée.

Pour Hassane Diallo, journaliste sportif à CAVI médias, la Guinée peut avoir son mot à dire dans ce groupe.

« Je pense que c’est une poule jouable pour le syli national de Guinée. Maintenant, c’est à l’entraîneur de trouver la bonne formule pour entamer bien cette compétition. Certains disent que le Sénégal, le Cameroun sont devant nous. Moi je dirais non, la Guinée a aussi ses atouts. C’est une équipe jeune avec des joueurs en forme, à l’image de Serhou Guirassy. Y a aussi la Gambie qui nous a éliminés lors de la dernière CAN. Mais là aussi, je dirais que les compétitions ne se ressemblent pas. Sur papier, nous sommes plus forts que la Gambie. Mais là aussi, c’est à nos joueur de montrer leur suprématie. Donc, c’est jouable pour la Guinée, on a toutes nos chances de passer cette poule », a fait savoir Hassane Diallo.

Un avis partagé par le consultant Thierno Saïdou Diakité, qui estime que

Sélectionné pour vous :  Kaloum : des travailleurs de la société Grands Moulins de Conakry de nouveau dans la rue

« les chances du Syli national sont réelles. Vous savez à cette phase de la compétition, les 4 équipes sont sur la ligne de départ. Ce sont les conditions de préparation qui vont déterminer la qualification des 4 équipes. Il ne faut pas être pessimiste. C’est vrai qu’on est dans la poule de la mort avec le Sénégal et le Cameroun qui sont deux grands d’Afrique, mais ce n’est pas une montagne à déplacer, à condition qu’on se prépare. Quon n’engage pas la compétition avec ce complexe de vaincu. Il faut être décomplexé, jouer d’égal à égal avec un engagement sans faille, un esprit de conquête », a conseillé Thierno Saïdou Diakité avant d’envoyer un message au sélectionneur Kaba Diawara :

« Moi, je pense qu’il faut monter une équipe commando qui va aller à l’assaut de la forteresse du Sénégal et du Cameroun. Des joueurs engagés qui vont accepter de mouiller le maillot parce que le Syli National est un patrimoine national, il faut tomber les armes à la main », conclut-il.

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...