Sélectionné pour vous :  Trois détenus décédés en prison à Coyah : Ce qu'en dit la Secrétaire générale du ministère de la Justice

Labé: la banque sanguine de l’hôpital régional pas approvisionné, à cause du « refus » des jeunes d’offrir leur sang

Plusieurs pathologies et maladies référées dans les infrastructures hospitalières nécessitent une transfusion sanguine. A Labé, en dépit de l’existence d’une banque sanguine, les responsables rencontrent d’énormes difficultés pour s’approvisionner, à cause dit-on, du « refus » des citoyens d’accéder aux locaux de la transfusion sanguine située dans l’enceinte de l’hôpital régional pour offrir leur sang, afin de sauver d’autres vies.

Interrogé par notre correspondant, Docteur Baldé Mamadou Aliou, point focal de l’unité de transfusion sanguine a fait cas des difficultés que son service rencontre pour approvisionner la banque sanguine.


« Nous avons une banque sanguine où on peut stocker plus de 170 poches de sang. Ces poches une fois prélevées ont une date d’expiration de 35 jours. Malheureusement nous rencontrons beaucoup de difficultés dans le cadre de l’approvisionnement en sang. La couche juvénile n’accepte pas de venir vraiment pour nous aider à approvisionner notre banque. En plus, imaginez vous quand on reçoit des patients dans les différents services qui peuvent prendre soit deux ou trois voir quatre poches de sang. Et le plus souvent, ils sont accompagnés par des parents qui ne sont pas en mesure de leur donner du sang. Alors, ce sont des difficultés surtout dues au remplacement. Donc, quand on prend le sang et on le remplace pas, cela constitue une difficulté majeure et pour nous mais aussi pour les patients », a-t-il martelé.

Poursuivant, le point focal de l’unité de transfusion sanguine a invité les autorités et la presse locale à procéder à une sensibilisation pour inverser la tendance.
« Je demande aux autorités, la presse, les sages, bref tout le monde de nous aider dans le cadre de la sensibilisation. C’est à travers cela que nous pouvons réactiver le don bénévole volontaire puisque si nous avons du sang au sein de notre banque, cela nous aiderait à la prise en charge des patients », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Altercations suivies de mort d'hommes au quartier Nassouroulaye: voici le communiqué du Parquet de Dixinn (copie)

 

 

Bachir Diallo Labé pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...